En visite chez Chantilly Cars Prestige

En visite chez Chantilly Cars Prestige

Faire de sa passion une réussite

Difficile Pour ceux qui découvrent aujourd’hui Chantilly Cars Prestige d’imaginer qu’il y a neuf ans, l’entité n’existait pas. C’est en effet en 2006 que l’entreprise voit le jour à Chantilly dans l’Oise. Si la première installation est modeste, avec un petit bureau de 9m² et des voitures présentées sur un parking, les ambitions sont quant à elles déjà là.

Pourtant rien au départ ne destine vraiment Laurent BROGLI à devenir l’un des leaders sur le marché de la voiture de prestige. Notre homme mène une brillante carrière de chef d’entreprise aux commandes des célèbres Tapisseries d’Aubusson à Royat quand on lui fait une proposition d’achat qu’il accepte. Libéré de ses obligations, Il va alors se tourner vers sa passion de toujours, l’automobile. Amateur de beaux véhicules et de modèles de compétition depuis toujours, notre homme n’hésite pas non plus à prendre le volant pour s’adonner à son loisir préféré. Quinze ans de karting, de nombreux rallyes ou tours de pistes ont forgé sa connaissance de l’univers. Il est également possesseur depuis longtemps de véhicules de prestige et c’est donc presque naturellement qu’il décide de se lancer dans cet univers mais cette fois pas en tant que consommateur. En outre, Laurent est de plus en plus excédé par les marchands affichant un catalogue alléchant mais qui, au final, sont bien loin d’avoir les voitures disponibles sur un parc. Après quelques centaines de kilomètres pour rien et de nombreuses déceptions, il lance donc, avec son fils Arnaud, alors âgé de 18 ans, Chantilly Cars Prestige. Contrairement à tous ces vendeurs de rêves au stock uniquement virtuel, Laurent Brogli s’engage dès le départ à n’offrir que du réel, c’est à dire à ne présenter que des véhicules effectivement disponibles sur le parc. Cela n’est pas sans risque car il va dès lors investir dans des locaux, supporter des charges fixes et acheter un stock. Un sacré pari mais qui correspond à l’image que Laurent souhaite donner à son entreprise, celle d’une société sérieuse, reconnue et fiable.

Les deux hommes récupèrent rapidement quelques mandats en appliquant leurs principes, c’est à dire qu’ils s’intéressent uniquement à des véhicules de prestige, qu’ils les sélectionnent soigneusement et, dernière condition, ils doivent impérativement être physiquement présents. Une exigence qui ne va pas tarder à payer puisqu’en 2007 ils ouvrent leur premier véritable show room à Verneuil en Halatte, dans l’Oise, à une jetée de pierre de Chantilly. Sur 200m², Chantilly Cars Prestige propose alors 15 véhicules de prestige. Nouveau déménagement en 2009 avec l’ouverture d’un show room de 2000 m² à Gonesse, une surface qui leur permet alors d’exposer en permanence 100 véhicules de prestige.

En 2011, pour répondre aux besoins de sa clientèle, c’est au tour de l’atelier d’entretien de faire son apparition, un espace ouvert à tous types de véhicules. Dans un souci d’efficacité et de performance, l’atelier se dote des dernières technologies et notamment des fameuses valises de diagnostic pour toutes les marques. En outre, la société se permet de casser les prix en proposant un entretien à partir de 490 euros avec en sus 50 points de contrôle, une offre totalement inédite dans l’univers des véhicules de luxe. Au passage, deux mécaniciens et un préparateur V.O rejoignent l’équipe. En 2013, c’est pour répondre à une autre demande, celle de la proximité, que Chantilly Cars Prestige ouvre un show room à Paris, dans le 16ème arrondissement. Une démarche renouvelée un an plus tard mais cette fois à Brignoles, dans les Bouches du Rhône, avec pour objectif de toucher une clientèle intéressée qui, jusque là, devait faire beaucoup de chemin pour trouver la voiture recherchée. Avec en permanence quarante véhicules dans le show room et Guillaume RICHARD à la tête de la structure, le problème est ainsi en partie résolu.

Désormais solidement implanté, Chantilly Cars Prestige va toutefois encore déménager pour devenir propriétaire, en août 2015, d’un espace de 2500m² au cœur de la zone aéroportuaire du Bourget, face à Dassault, face aux pistes et jets privés, bref à proximité d’une clientèle de plus en plus exigeante. Le nouveau hall d’exposition accueillera cette fois plus de 120 véhicules en permanence, de quoi offrir un vaste choix.

Au final, après seulement neuf ans d’existence, Chantilly Cars Prestige est passé de son petit bureau à trois show room et un atelier. L’entreprise emploie aujourd’hui cinq vendeurs (quatre à Gonesse et un à Brignoles), deux mécaniciens, un préparateur, un apprenti, une secrétaire et bien entendu le gérant.

Une croissance fulgurante dont le moteur est avant tout celui d’une passion dévorante pour l’automobile de prestige mais qui trouve aussi son fondement dans un souci permanent d’offrir le meilleur choix à une clientèle exigeante et notamment un haut niveau de service. Enfin, Chantilly Cars Prestige n’hésite pas à s’investir dans la compétition automobile, des circuits français aux pistes du rallye du Maroc au côté d’Adriana Karembeu ou encore à sponsoriser ou à mettre à disposition des voitures telles que des Ferrari pour le rallye des Princesses. La société organise également des sorties sur circuit pour sa clientèle ou pour les passionnés propriétaires de belles voitures.

Néanmoins, alors que beaucoup se satisferaient de ce joli bilan, Laurent Brogli pense déjà à la prochaine étape puisqu’il envisage de créer un département de véhicules anciens et projette l’ouverture, courant 2016, d’un espace d’exposition dans la région lyonnaise…

Jamais rassasiés, Laurent et son fils Arnaud ont donc su rendre prospère leur petite entreprise au point d’en avoir fait, neuf ans après l’ouverture, le plus grand show room de véhicule de prestige de France, forçant même l’admiration des ses anciens détracteurs. Un bel encouragement pour ceux qui souhaitent faire de leur passion une réussite.

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *