guide_head

18 Divas Italiennes : Guide d’achat 2016

Élégance, unicité et tradition sont les traits distinctifs du « Made in Italy », dont les voitures constituent un exemple parfait. Impossible de ne pas rêver devant les divas italiennes. Nous ne parlons ici que de GT et de sportives des trois créateurs italiens les plus célèbres, Maserati, Lamborghini et Ferrari.
Si les voitures allemandes sont connues pour offrir luxe et qualité de fabrication hors normes, les italiennes le sont plus pour leur look sportif et des moteurs fabuleux. Zoom sur les marques de voitures italiennes les plus mythiques. Pour de nombreux amateurs, voitures italiennes riment avec lignes sportive et bestialité et, c’est un fait, à l’image du cheval cabré de Ferrari ou du taureau de Lamborghini, ou encore du trident de chez Maserati, il est aisé de faire le rapprochement. La voiture de sport Italienne, c’est avant tout une ligne agressive, associée à une couleur qui ne trompe pas et, bien entendu, un moteur performant.

De véritables chef d’œuvres créés par les grands « couturiers » de l’automobile design et des carrossiers, de véritables sculpteurs de tôles, comme Mario Revelli di Beaumont, Franco Scaglione, Giovanni Michelotti, Franco Martinengo, Marcello Gandini, Bertone, Castagna, Zagato, Viotti, Vignale et Bizzarrini, sans oublier VIgnale ou encore PininFarina, tous des ambassadeurs du « Made in Italy », avec leurs prestigieuses créations du passé et du présent, difficiles à oublier car leur charme les rend toujours actuelles.

Elles font rêver depuis plusieurs dizaines d’années déjà les hommes de toutes nations et les femmes ne sont pas indifférentes, elles non plus ! Cependant, ces divas ne sont pas à mettre entre toutes les mains, elles sont souvent capricieuses et seuls les pilotes aguerris pourront pleinement profiter de leurs chevaux…

Retrouvez ces modèles dans notre dossier « spécial divas ».


Maserati

Maserati est une vieille dame née en 1914. De 1881 à 1898, six frères naissent à Voghera, dans la province de Pavie où leur père, Rodolphe Maserati, est cheminot : Carlo, Bindo, Alfieri, Mario, Ettore et Ernesto. A l’exception de Mario, qui choisira la peinture, tous se consacreront à la mécanique.

Elle appartient depuis 1993, à la société Fiat. La marque a subi des hauts et des bas durant sa longue existence, toutefois, depuis quelques années, elle gagne en notoriété, grâce enfin à des voitures fiables et à la technique irréprochable. La gamme actuelle est composée de quatre modèles, la Ghibli, déclinée en 4 versions, la Quattroporte, 4 versions également, la toute nouvelle Levante et la GranTurismo !


Levante : La première du genre

A partir de 90 500 €

Arrow
Arrow
Slider

Élégance, puissance, audace : la Levante incarne l’esprit de Maserati et symbolise ce qui se fait de mieux en matière de design italien. Un nouveau style unique de SUV, spacieux tout en arborant les lignes d’un coupé, et fidèle à la tradition Maserati. Du cuir haut de gamme, des bois précieux, des métaux couleur platine, des coutures contrastantes faites main, et bien plus encore : les intérieurs de la Levante sont un véritable concentré d’excellence.

De ses finitions haut de gamme jusqu’à ses accessoires de haute technologie, la Levante offre un luxe sans concession que seul Maserati est capable de proposer. Le moteur essence V6 bi-turbo 3l de la Levante est unique en son genre : il atteint des performances absolument incroyables tout en réduisant la consommation de carburant et les émissions de CO2. C’est un concentré d’innovations et de technologie de pointe en matière d’ingénierie automobile. Ce niveau de sophistication le rend véritablement exceptionnel.


Quattroporte : Parfaite maîtrise

A partir de 99 600 €

Arrow
Arrow
Slider

L’Amérique du Nord et la Chine constituent les deux principaux marchés de Maserati. Ce qui n’empêche nullement d’apprécier cette fantastique automobile. Pour être envoûté, il suffit de pousser le démarreur !

Les échappements à valves pneumatiques sont à l’origine des bruits indescriptibles quand la Quattroporte est en mode «sport». Ça claque, ça pétarade, ça explose… A bord, la place ne manque pas, l’ambiance raffinée demeure sobre et chaleureuse. Il est d’ailleurs possible d’incliner les sièges arrière pour entamer une petite sieste.

Mais, si la finition est sérieuse, il n’y a pas de quoi se pâmer. La Maserati Quattroporte en impose, avec sa longueur de 5,26 m et sa largeur de 1,94 m (sans les rétroviseurs). Malgré cela, les designers italiens, grâce à leur talent inné, ont réussi à conférer au véhicule un look extrêmement dynamique. Comme c’est le cas pour tous les véhicules Maserati, la Quattroporte parvient à faire la synthèse entre sportivité, élégance et puissance.

fiche_02-2


GranTurismo : Une belle symphonie

A partir de 123 100 €

Arrow
Arrow
Slider

C’est une vieille grand-mère, dans le monde des GT. Pourtant, elle continue de faire tourner les têtes. En attendant la sculpturale Alfieri, la GranTurismo confirme la fibre authentiquement sportive de Maserati. La Maserati GranTurismo est la seule berline au monde qui allie une classe et une élégance hors pair avec une vocation sportive sans compromis. Ses lignes extérieures expriment dynamisme et allure sportive, sous tous les angles. Depuis le grand ovale de la calandre jusqu’au coffre, la carrosserie forme un seul et même élément avec la mécanique, telle une robe moulant des hanches galbées.

Dans l’habitacle, la séduction du design et l’excellence des matières s’unissent au luxe que seuls l’espace, la lumière et la luminosité sont en mesure de composer. Une atmosphère conçue pour transformer la GranTurismo non seulement en une sportive à haute performance, mais aussi en une voiture à même de faire vivre des sensations fortes au conducteur et à ses passagers. Le thème stylistique principal est aussi repris dans l’habitacle, avec une enjolivure en V sur toute la longueur du tableau de bord.

Avec du charme, beaucoup de charme !


Ghibli : Tempérament latin !

A partir de 69 450 €

Arrow
Arrow
Slider

Plus abordable que la Quattroporte dont elle reprend les bases, la Ghibli ravit l’œil, sa forte personnalité, à l’instar de la première Ghibli de 1967, ravit le cœur. La silhouette aérodynamique arbore, à l’avant et à l’arrière, des ailes qui fusionnent avec un volume central pour exalter le dynamisme des lignes. En plus de la version 410 ch déjà vue sous le capot de la Quattroporte et réservée à la Ghibli S, une exécution dégonflée à 330 ch de ce moteur a été développée pour prolonger la gamme vers le bas.

Mais la vraie nouveauté – qui constitue un véritable sacrilège aux yeux des puristes – c’est l’arrivée d’un moteur diesel sous le capot d’une Maserati. Il s’agit en l’occurrence du V6 3 litres VM (pour Venezia Motori, propriété du groupe Fiat Chrysler) animant déjà le Grand Cherokee. Modifié par le département moteur Maserati, mais pas encore Euro6, ce bloc voit sa puissance passer de 241 à 275 ch.


Ferrari

La plus célèbre marque de voitures de sport débute en 1947, quand la première Ferrari sort de l’usine à Maranello, il s’agit de la 125 S. Bien avant, en 1938, Enzo Ferrari est nommé à la tête d’Alfa Corse, mais il démissionne en 1939 pour fonder sa propre société, Auto Avio Costruzioni, installée dans les anciens bâtiments de la Scuderia. Il fabriquera sa première voiture de route, dénommée type 815, elle ne se nommait pas encore Ferrari, ayant un contrat lui interdisant d’exploiter son nom…

Ce n’est qu’en 1947 que la vraie histoire des Ferrari de route débute avec la présentation de la 166 MM, première vraie Ferrari de route ! Depuis, la marque est passée à la postérité et les modèles actuels sont tout simplement les meilleurs sportives du monde ! 


488 GTB : Au sommet de son art

A partir de 208 400 €

Arrow
Arrow
Slider

La 488 GTB revient aux sources du modèle d’origine, 488 faisant référence au déplacement unitaire du moteur et GTB à « GranTurismo Berlinetta ». La nouvelle voiture délivre non seulement des performances incomparables, mais également une puissance exploitable et contrôlable, même par les pilotes les moins expérimentés. Outre une ligne fluide et démoniaque à la fois, elle garde dans son esprit, la lignée des « Gran Turismo Berlinetta », en proposant, pour les nostalgiques, une calandre en hommage à la 308 GTB, née il y a 40 ans maintenant ! L’aérodynamisme a été poussé au maximum, pour preuve, les lignes sculptées du capot afin de mieux guider le flux d’air vers l’arrière. Conçue par le Ferrari Styling Centre, la 488 GTB présentent des flancs sculpturaux qui sont l’essence de son caractère. Son admission d’air caractéristique divisée en deux sections par un répartiteur est un clin d’œil à la 308 GTB d’origine.

Le nouveau modèle s’appuie sur l’expérience accumulée par les ingénieurs Ferrari durant la dernière décennie dans le cadre du programme XX, permettant à des pilotes d’essai amateurs de se mettre au volant de voitures exclusivement homologuées pour circuits. Avec un poids total de 1 370 kg, la 488 GTB offre une puissance de 670 ch, associée à un V8 bi turbo. Elle abat ainsi le 0 à 100 km/h en 3 secondes, le 0 à 200 km/h en 8,3 secondes et une vitesse de pointe de 330 km/h, excusez du peu ! Cet unique modèle est proposé au tarif respectable de 208 400 € !


458 Speciale : Elle assure encore !

A partir de 236 596 €

Arrow
Arrow
Slider

Produire des formes aux performances sculptée et compactes était la priorité du centre de style Ferrari, en collaboration avec Pininfarina.

La 458 Speciale a été développée distinctement de la 458 Italia d’origine. Ce modèle spécial se démarque plus de son modèle d’origine que les séries spéciales précédentes, telles que la Challenge Stradale et la 430 Scuderia.

À voiture spéciale, moteur exceptionnel. Deux chiffres suffisent pour résumer les extraordinaires performances du moteur V8 central arrière de 4 497 cc : les 605 cv développés à 9 000 tr/min en font le V8 à aspiration naturelle le plus puissant jamais construit à Maranello, tandis que sa puissance spécifique de 135 cv/l constitue un record mondial pour un moteur routier à aspiration naturelle.

Les améliorations apportées à l’intégralité de la voiture ont permis d’obtenir un exceptionnel rapport poids/puissance de 2,13 kg/cv et des performances dignes d’un modèle Spécial : une accélération de 0 à 100 km/h en 3” (9”1 de 0 à 200 km/h) et un record du tour de 1’23 »5 à Fiorano.


458 Speciale A : Collector en puissance

A partir de 258 000 €

Arrow
Arrow
Slider

La nouvelle série spéciale en édition limitée 458 Speciale A (A comme dans Aperta) est un hommage au succès des diverses versions de la 458, un modèle qui a reçu de nombreuses récompenses de la part des médias automobiles internationaux et remporté de nombreuses victoires dans des courses automobiles, notamment un double titre en WEC et des victoires dans sa catégorie dans des courses classiques, telles que les 24 Heures du Mans, les 24 Heures de Daytona et les 12 Heures de Sebring.

Réservée à 499 collectionneurs de Ferrari, la 458 Speciale A est le cabriolet le plus puissant de l’histoire de la marque au Cheval Cabré, conjuguant parfaitement performances extrêmes et plaisir de conduite cheveux au vent. Son toit rigide escamotable en aluminium, qui se déploie ou se rétracte en à peine 14 secondes, permet une différence de poids de seulement 50 kg par rapport à la Speciale coupé.


488 Spider : Envoûtante

A partir de 230 000 €

Elaborée à partir du coupé 488 GTB avec le concours de Scaglietti, le carrossier attitré de la maison rouge, la version à ciel ouvert reprend logiquement le même V8 3.9 biturbo de 670 ch, associé à une boite robotisée à double embrayage et 7 rapports.

La Ferrari 488 Spider constitue le dernier chapitre de l’histoire d’amour entre Maranello et les voitures sportives V8 décapotables, une histoire qui a commencé avec la version Targa de l’immortelle 308 GTS et qui a finalement abouti au développement de l’architecture Spider.

Chaque partie de la 488 Spider, à commencer par le toit rigide escamotable autour duquel l’ensemble du véhicule a été développé, a été conçue afin de définir de nouvelles références technologiques dans le domaine. Le résultat est la Ferrari Spider la plus puissante et la plus innovante jamais construite, un véhicule qui combine l’extraordinaire puissance du V8 central arrière du coupé 488 GTB avec le plaisir de s’attaquer aux routes les plus difficiles au milieu des couleurs et des odeurs enivrantes de la nature et accompagné de l’empreinte sonore inimitable du moteur Ferrari.


California T : Alliance parfaite

A partir de 196 353 €

Ce modèle déborde d’innovation et répondra facilement aux demandes des clients les plus exigeants qui recherchent, non seulement, des sensations fortes derrière le volant, mais également une GT au confort exceptionnel adaptée à une utilisation quotidienne. La California T développe 560 chevaux pour un couple de 755 Nm. Elle abat le 0 à 100 km/h en 3,6 secondes pour une vitesse maximale de 316 km/h. La California T est une voiture extrêmement compacte. Une caractéristique qui améliore son contrôle sportif et dynamique tout en conservant la véritable générosité de l’espace de l’habitacle.

L’architecture de sa boîte de vitesses résulte en une répartition parfaite du poids, avec un léger avantage pour la partie arrière, comme le veut la tradition Ferrari (47 % sur l’avant et 53 % sur l’arrière). L’habitacle de la California T est un mélange équilibré de volumes innovants, de formes effilées et fonctionnelles et d’éléments esthétiques classiques tels que la séparation nette entre le tableau de bord et le tunnel, les extracteurs d’air de forme ronde, le volant multifonctions et le pont emblématique situé sur le tunnel. Toutes ces caractéristiques forment un package élégant fait main qui met l’accent sur des finitions et matériaux sophistiqués tout en étant extrêmement fonctionnel.


F12 Berlinetta : Un record de puissance

A partir de 278 500 €

Sa puissance maximale est de 740 CV à 8 250 tr/min, pour une puissance de sortie spécifique de 118 CV/l, un record pour ce type de moteur. Le couple maximal de 690 Nm, disponible à 80 % dès 2 500 tr/min offre une réactivité et une reprise impressionnantes.

Le design de la F12 Berlinetta est un parfait compromis entre efficacité aérodynamique optimale et proportions élégantes typiques des modèles V12 à moteur avant Ferrari. Ses concepteurs et ses ingénieurs ont travaillé en tandem pour façonner ses surfaces et incorporer en toute transparence les nombreuses solutions aérodynamiques de la voiture par « enlèvement de matière », et non par ajout de différentes solutions. La F12 reste très facile dès la prise en main. Plutôt lumineux et aéré, l’habitacle ne laisse pas la sensation confinée d’autres GT. La F12 est une sportive à taille humaine, y compris en ville. Elle offre bien évidemment des performances hors normes, avec une vitesse de pointe qui « plafonne » à 340 km/h, un 0-100 est accompli en 3,1 secondes et si les chiffres ne vous font pas peur, un 0-200 en 8,5 secondes !


F12 Tdf : Edition limitée

A partir de 380 000 €

Ferrari dévoile la F12 TDF en hommage au tour de france automobile, la légendaire compétition d’endurance dominée par ferrari dans les années 50 et 60, notamment avec la 250 GT Berlinetta de 1956 qui a remporté quatre éditions consécutives. Cette course récompensait les véhicules qui combinaient des performances maximales avec la maniabilité et la simplicité d’utilisation qui permettaient aux participants de concourir sur des centaines de kilomètres par jour sur des circuits et sur des routes tortueuses mais très rapides.

Construite en seulement 799 exemplaires, la F12 TDF est l’expression ultime du concept de voiture de route extrême, qui est aussi à l’aise sur route que sur piste. Conçue par le Centre de design de Ferrari, la nouvelle F12 TDF présente des formes imposantes et néanmoins sensuelles, résultat de l’implication continue de Ferrari pour mêler beauté sculpturale et exigences fonctionnelles. Les performances de la F12 TDF sont assurées par le V12 à aspiration naturelle de 780 chevaux, descendant direct du moteur de la F12 Berlinetta, tant de fois récompensé.


GTC4 Lusso : La nouvelle familiale !

A partir de 274 196 €

Le patronyme GTC4 Lusso fait référence au passé, GTC pour la 330 GTC de 1966 (ou à la 330 GT 2+2), et Lusso rappelle la 250 GT Berlinetta Lusso, une des perles du Grand Tourisme du début des années 1960. La belle conserve l’allure d’un break de chasse, mais elle se démarque de la FF par des formes plus anguleuses et des lignes plus tendues. Les modifications sont si importantes qu’elles ont légitimé l’adoption d’une nouvelle dénomination. Une nouvelle fois, le patronyme use de références au passé.

GTC4 renvoie à une berlinette dotée du 12 cylindres 4,4 litres de la 365 GTB/4 Daytona et dévoilée sur les rives du lac Léman en 1971. Quant à la désignation Lusso, elle fait référence à l’une des reines du Grand Tourisme au cours des années 1960: la 250 GT Lusso. En réunissant les deux fameux patronymes, Ferrari a voulu donner corps au plus sensationnel des modèles de grand tourisme 4 places jamais produit. La GTC4 Lusso conserve l’allure de break de chasse de la FF mais s’en démarque par des formes plus anguleuses et des lignes plus tendues. Les designers se sont attachés à retoucher une silhouette qui n’a jamais fait l’unanimité auprès de la clientèle.


LaFerrari : L’extase absolue !

A partir de 1 196 000 €

La silhouette et les proportions globales de la LaFerrari constituent le produit naturel de son architecture et de l’agencement de son équipement hybride. Frappant et innovant, son style élégant reste pourtant fidèle aux sportives équipées d’un V12 central/arrière longitudinal de la marque : l’habitacle et le compartiment moteur restent dans les limites de l’empattement pour obtenir un équilibre des masses aussi parfait que possible.

La position de conduite entièrement inédite de la LaFerrari est fortement inspirée par la F1. Fernando Alonso et Felipe Massa ont participé à la conception de ce cockpit fonctionnel, inspiré des courses sur circuit et mariant parfaitement tradition et modernité.

LaFerrari c’est un concentré de technologies issues de la Formule 1, avec ces quatre types de fibre de carbone, son kevlar protégeant le bas de caisse, le tout porté par un moteur V12 hybride de 963 chevaux ! Pour rappel, la LaFerrari possède une fiche technique qui laisse rêveur : V12 de 6 262 cm3, 800 ch et 700 Nm en configuration standard, mais jusqu’à 963 ch et 900 Nm en profitant du HY-KERS, un système tout droit dérivé de la compétition et plus particulièrement de la discipline reine du sport automobile. A savoir la Formule 1.


Lamborghini

L’histoire raconte que Ferrucio, agacé par le manque de fiabilité de ses Ferrari, tantôt trop bruyantes, peu confortables ou même ne freinant pas assez bien pour lui, décida de faire mieux en construisant ses propres voitures de sport sous sa marque ! « Tu sais conduire un tracteur, mais tu ne sais pas conduire une Ferrari. Si Enzo Ferrari ne m’avait pas asséné cette mesquinerie un jour où je me plaignais d’insolubles problèmes sur ma propre Ferrari, je n’aurais peut-être jamais construit mes voitures ».

Piqué au vif, Ferruccio Lamborghini décide alors de défier Ferrari en construisant sa propre voiture de Grand Tourisme à moteur V12. En octobre 1967, au Salon de Turin, le monde entier comprend que cet « illuminé » au cœur tendre a gagné son pari : la « Miura » venait de naître. Le mythe est en marche… 


Huracan LP 610-4 : Un avion furtif

A partir de 211 400 €

Arrow
Arrow
Slider

Avec son style qui alterne des parties très acérées avec des angles plus doux, il convient d’admettre que la plastique de la nouvelle Lamborghini LP 610-4 impressionne. Elle remplace la Gallardo en utilisant au passage le même moteur, un V10 de 5,2 litres de cylindrée, mais elle voit sa puissance augmentée à 610 chevaux ! Les ventes de l’Huracan ont déjà dépassé les 3 000 exemplaires dont 1 000 rien que pour les USA.

La structure mêle aluminium et fibre de carbone, la Huracan offre une ligne d’avion furtive, inspirée de sa grande sœur Aventador LP 700-4. Affichant 1 422 kg sur la balance, le coupé reprend le moteur 5,2 litres V10 de sa devancière. Elle passe aussi de 560 à 610 ch lui permettant des performances de tout premier plan, 0-100 km/h en 3,2 secondes et une vitesse de pointe, sur circuit, de 325 km/h ! Côté tarif, un détail, se situe à 211 400 € !


Huracan Spyder : Le ciel est à vous

A partir de 231 740 €

Arrow
Arrow
Slider

Cabriolet, V10 atmosphérique, lignes tape-à-l’œil… Aucun doute à avoir : la Lamborghini Huracan LP 610-4 Spyder, version découvrable de la Huracan, donne envie d’être essayée. Et quoi de mieux que Miami pour rouler en compagnie de ce bolide de rêve bling-bling ? L’Huracan LP 610-4 Spyder vient définitivement décoiffer son ainée, la Gallardo éponyme, avec de fortes prétentions.

Elle adopte une capote souple hydraulique, contrairement à sa concurrente directe, la Ferrari 488 GTB Spider et son toit rigide rétractable. Un choix justifié par le constructeur pour limiter les coûts de développement et le poids du spyder, 1542 kg à sec. Cette capote, noir, brune ou rouge, selon l’humeur optionnelle, se plie ou se déplie en 17 s jusqu’à 50 km/h.


Aventador LP 700-4 : Pas de limite

A partir de 332 000 €

L’Aventador, ce n’est pas uniquement une ligne, c’est aussi des performances extraordinaires, jugez plutôt : 0/100 km/h en 2,9 s seulement et une vitesse de pointe de plus de 350 km/h ! Elle abat le kilomètre départ arrêté en 19,3 s, des chiffres que seuls, quelques supercars ont réalisés. Dans la logique, le capot arrière évolue légèrement avec deux ouvertures béantes au lieu d’une lunette arrière.

Elle conserve également la même puissance de 700 ch que le coupé et, bien entendu, les mêmes performances (350 km/h). Décapotée, elle ne perd que un dixième pour le 0-100 km/h, avec tout juste 3 s ! La version Aventador Pirelli Edition n’est autre qu’une Aventador « classique », célébrant ainsi la collaboration entre la marque et Pirelli depuis 52 ans ! Car, étonnamment, le modèle arrive deux ans après l’anniversaire des 50 ans de collaboration entre les deux grandes marques ! Elle reprend les standards du modèle en y ajoutant un équipement exclusif, et une peinture bi ton du plus bel effet. La V12 6,5 l développe désormais 750 ch à 8 400 tr/min, le couple passe à 690 Nm dès 5 500 tr/min. Le 0 à 100 km/h est atteint, cette fois en 2,8 s et la vitesse de pointe dépasse les 350 km/h, on parle de 365 km/h !

Pour réaliser de telles performances, l’Aventador à perdu au passage 50 kg (Superveloce) en utilisant le carbone, au niveau des panneaux de portes, les ailes, les prises d’air et l’aileron (désormais fixe).

A l’intérieur, les coques de sièges, le tunnel et ponton latéraux profitent, eux aussi, de l’utilisation de carbone. Ce gain de poids nuit un peu à l’habitacle qui fait plus penser à un intérieur de voiture de course, plutôt qu’une voiture de tourisme.

Quant au tarif, il vire carrément dans le rouge, puisque la voiture est facturée 400 628 €…


Veneno : Ça pique !

A partir de 3 300 000 €

Ce qui ne devait être qu’un exercice de style fabriqué à 3 exemplaires aura un tel succès (les trois exemplaires vendus en quelques minutes… à 3,3 millions d’euros pièces tout de même), que la firme de Sant’Agata décida finalement d’en produire neuf, voire plus si la clientèle répondait présente ! Voici donc la Veneno, comme toujours, Lamborghini fait référence à la tauromachie, Veneno étant un taureau de combat célèbre pour avoir blesser à mort le torero José Sanchez Rodriguez en 1914 !

Pour les puristes, Veneno signifie en espagnol venin. La Veneno possède une ligne de guerrière avec des chevaux partout ! Une carrosserie taillée à la serpe, extrapolée de l’Aventador en plus agressive, c’est peu dire ! Sous le capot, on retrouve le V12 de 6,5 l pour 750 chevaux, propulsant l’ensemble à plus de 355 km/h et un fantastique 0 à 100 km/h en 2,6 s… Si le coupé n’est plus commercialisé au catalogue du constructeur, il reste encore la Veneno Roadster, avec les mêmes prestations et les mêmes performances, mais aussi, hélas, le même tarif, soit plus de 3,3 millions d’euros !


Concept Asterion : C’est pour demain !

Pas de tarif

Arrow
Arrow
Slider

Bien que le constructeur italien a tenu à minimiser la possibilité de voir l’Asterion sur les routes, ce dernier était tout de même bien présent au célèbre concours d’élégance sur les bords du lac de Come, dans son pays d’origine. Bien qu’elle soit équipée d’un gros V10 5.2 développant 610 ch, cette Asterion plaît tout de même aux plus respectueux de l’environnement puisqu’elle est également dotée de trois moteurs électriques, lui donnant une puissance maximale totale de 910 ch.

Le 0 à 100 est abattu en seulement 3 secondes, pour une vitesse de pointe impressionnante de 320 km/h. Malgré tout, son autonomie reste très limitée, puisqu’elle est de seulement 50 km.

Avec l’Asterion, Lamborghini nous a donné un avant-goût de ce que pourrait être son premier modèle hybride, en l’occurrence un coupé sportif équipé du bloc V10 5.2 litres du modèle Huracan (602 ch) associé à de deux motorisations électriques (296 ch) positionnées sur son train avant, qui lui permettraient d’évoluer en mode 100% électrique avec une autonomie de 50 km.

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *