Nissan BladeGlider, le concept dynamique

Nissan BladeGlider, le concept dynamique

Innovant et enthousiasmant, le Nissan BladeGlider a séduit tout le monde lors de sa présentation en mars dernier au Salon de Genève. Ce dernier bouscule en effet les conventions dans l'univers des voitures de sport : répartition des masses, freinage et tenue de route sont totalement inédits. Il se distingue pour sa voie avant étroite et sa voie arrière conventionnelle. Le résultat : un design totalement unique et inédit.

La répartition des masses du concept-car Nissan BladeGlider est idéale pour obtenir une forte capacité d'accélération. Les pneus arrière larges assurent une propulsion efficace tout en permettant une meilleure adhérence. En outre, la voie arrière large autorise de nombreuses configurations – y compris d'embarquer deux moteurs et des batteries lithium-ion. Elle permet aussi aux passagers de s'assoir entre les pneus arrière.

L'avantage le plus impressionnant du Nissan BladeGlider est sa maniabilité. Sa voie avant étroite permet de limiter la masse sur les roues avant. Les pneus étroits à l'avant permettent au Nissan BladeGlider de tourner rapidement. En effet seulement, 30% du poids total de la voiture repose sur l'essieu avant. Les sensations de conduite s'en trouvent améliorées en termes d'efforts et de précision.

Les voitures avec des voies avant plus étroites déplacent radicalement leur poids vers le pneu extérieur, lorsqu'elles tournent, sans effort sur le pneu intérieur. Les deux pneumatiques restent en contact de la surface de la route et partagent la même charge dans le virage. Ils se comportent toutefois presque comme une seule unité.  Et grâce aux roues indépendantes, l'efficacité de chaque pneu est augmentée dans les virages.

Grâce à l'avant extrêmement étroit et aux pneus très fins de 100/80, la résistance de l'air est minimale. Le BladeGlider affiche un coefficient de trainée extrêmement faible. Le Nissan BladeGlider  donne l'impression que la voiture glisse sans résistance. A l'arrière, la largeur de la voie et des pneus contribue aussi à la tenue de route exceptionnelle du  BladeGlider. En procurant une assise stable et rigide, ils permettent aux roues avant de placer le nez de la voiture dans la bonne direction. Contrairement aux véhicules classiques, les freins arrière travaillent plus que ceux de l'avant. Ils sont de ce fait de plus grandes dimensions et plus puissants. L'avantage est considérable dans les phases de freinage à haute vitesse.

Le conducteur est assis au milieu du cockpit, proche des roues arrière. Il perçoit instantanément et les retours d'information du châssis. Ainsi, en cas de perte d'adhérence à l'arrière ou à l'avant, le pilote reçoit très vite l'information et a plus de temps pour réagir.

A noter que le constructeur, fort du succès rencontré par ce concept futuriste et séduisant, envisagerait de se lancer prochainement dans la production en série de son BladeGlider. On en salive d’avance.
 

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *