Rayton-Fissore, souvenirs souvenirs

Rayton-Fissore, souvenirs souvenirs

Petit retour en arrière dans l’histoire. Si vous demandez à notre jeune génération d’aujourd’hui ce qu’est une Porsche, une Audi, aucun problème, par contre si la question porte sur une certaine marque nommé Rayton Fissore, la réponse est beaucoup plus évasive. Peu connu du grand public, ce constructeur a été pourtant au centre de l’actualité dans le milieu des années 80 comme un sérieux concurrent au Range Rover.

Fissore est à l’époque un petit sous-traitant italien pourtant connu pour la construction de la première Lamborghini. Après une faillite en 1975, son gendre reprend le flambeau sous le nom de Rayton Fissore. Après quelques essais sur des Lancia transformées ou des breaks alfa préparés, son patron prépare un projet plus ambitieux. Un tout terrain typé militaire mais orienté clientèle luxueuse (qui a dit Hummer ?). Après un premier refus d’Iveco quant à sa commercialisation, puis de Fiat n’étant pas intéressé par des 4×4 tout public, Guilio Malvino, toujours au commande de Fissore, décide de le sortir sous son propre nom. Sort alors en 1984 le Magnum disposant d’un moteur Alfa 2.0L TD mais également d’une motorisation plus « haut de gamme » avec un V6 2.5L. Pourtant bien plus cher (+ de 10%) qu’un Range Rover V8, le Rayton-Fissore Magnum connait un relatif succès. EN France, cependant moins de 150 exemplaires ont trouvé preneurs de la version V6 Alfa. Pour des raisons de TVA (33%), beaucoup l'ont acheté en 2 places avec TVA réduite.

En 1989, sort le Magnum II avec des nouveaux moteurs BMW en remplacement aux moteurs Alfa. C’est à ce moment que la destinée de Rayton Fissore s’assombrie du fait de méventes en Europe , et de problèmes avec LA FORZA , gros importateur LAMBORGHINI et autres belles italiennes en Californie. Rayton Fissore perd l’ensemble de ses importateurs en Europe. Vendu désormais au compte-goutte, le Magnum disparait en 1991, chassé par des tout-terrains mieux finies.
Malgré un dernier espoir en 1999 pour remettre le 4×4 au gout du jour, ce dernier muni d’un moteur Ford V8 ne fera que le bonheur de quelques tuners américain un peu kiki adorateurs de jantes chromées.
Aujourd’hui pourtant, il reste quelques fanas de ce modèle.
« C'est surtout un véhicule hors du temps et des modes, Chez LAND ROVER, on pensait qu'il allait tuer le RANGE, c'est dire ! » nous commente M. MAILFAIT possesseur depuis 21 ans d’un Rayton Fissore Magnum.  « Le mien a été le seul  et dernier à être importé en 88. Il bénéficiait d'une pléthore de modifications anodines mais utiles. Il a 144 000 Km, roule (presque) comme au 1° jour, malgré quelques longues périodes d’immobilisation, il a toujours redémarré au 1/4 de tour et ne m'a jamais causé le moindre souci : plutôt rare pour un véhicule de production confidentielle ! L'entretien n'est pas un problème car toutes les pièces (hors carrosserie) proviennent de grands constructeurs, et ne sont pas systématiquement liées à un modèle précis. Le jeu consiste donc à savoir qui est le constructeur de telle ou telle pièce et de se l'approvisionner ensuite »
 
Rayton Fissore restera dans le cœur de quelques passionnées, et ce sont ces passionnées qui feront durer la légende et la renommée de ce petit sous-traitant italien.

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *