Alfa Romeo Giulia, elle promet

Alfa Romeo Giulia, elle promet

La nouvelle Giulia, dans sa version ultra performante arborant le légendaire Quadrifoglio, vient d’être présentée à la presse internationale au sein du Musée Alfa Romeo à Arese, près de Milan. Une Alfa Romeo nait de l’équilibre parfait entre héritage, vitesse et beauté pour en faire la plus forte expression du style italien en matière automobile. La nouvelle Giulia ne fait évidemment pas exception en ce sens qu’elle intègre les trois caractéristiques spécifiques du style transalpin : le sens des proportions, la simplicité et le soin apporté à la qualité des surfaces. C’est cette ‘’peau’’que les stylistes Alfa Romeo ont modelé avec un soin artisanal absolu pour recouvrir la mécanique.

Une véritable Alfa Romeo se distingue également par ses moteurs innovants. C’est pour cette raison qu’il a été décidé de réaliser pour la nouvelle Quadrifoglio un propulseur unique par sa technologie et ses performances et qui devient un nouveau point de référence pour la marque.

Il s’agit d’un 6 cylindres turbo essence d’une puissance de 510 ch, élaboré par les techniciens de Ferrari, et qui affiche des performances enthousiasmantes, à l’exemple du 0 à 100 m parcouru en à peine 3,9 secondes. Par ailleurs, même si ses valeurs de puissance et de couple sont sensationnelles, cet inédit moteur affiche des consommations étonnamment contenues grâce au système de désactivation des cylindres à contrôle électronique. Evidemment, comme tous les moteurs de la nouvelle génération, tant essence que Diesel, ce 6 cylindres est entièrement réalisé en aluminium afin de réduire le poids de la voiture, notamment sur le train avant. Il offre enfin une sonorité indubitablement Alfa Romeo.

Dans l’habitacle, la nouvelle voiture offre le meilleur niveau de qualité, de sécurité et de confort, mais aussi un élément spécifique profondément Alfa Romeo : l’orientation vers le conducteur. Ce n’est pas un hasard si toutes les commandes principales sont incorporées sur le volant, comme en Formule 1, alors que l’interface entre l’homme et la machine est assuré par deux commandes rotatives qui agissent, simplement et rapidement, sur le sélecteur Alfa DNA et sur le système d’infotainment.

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *