Bugatti Veyron Grand Sport Jean Bugatti, pour entretenir la légende

Bugatti Veyron Grand Sport Jean Bugatti, pour entretenir la légende

Un nom de légende qui s’entretient en faisant appel aux légendes du constructeur. L’idée mérite de l’intérêt surtout quand on parle de Bugatti, célèbre constructeur qui en a fait rêver plus d’un. A Francfort, le constructeur présentait la seconde édition de sa série « Les Légendes de Bugatti », après la « Jean-Pierre Wimille ». Cette fois-ci, cette version est sobrement baptisée « Jean Bugatti », en l’honneur du fils du créateur de la marque, fils qui a su développer le nom Bugatti à travers des modèles dont les passionnés se rappellent encore.

A Francfort, la Veyron Grand Sport Jean Bugatti prend son affiliation sur la mythique 57 SC Atlantic, produite dans les années 30 à seulement quatre exemplaires. Anecdote savoureuse, l’un de ces exemplaires est aujourd’hui en possession du célèbre créateur de mode Ralph Lauren. Pour Francfort, elle n’est produite qu’à seulement trois exemplaires et vendue au prix diabolique de 2,28M€. Esthétiquement, elle adopte une carrosserie en carbone noire, rappelant son surnom de l’époque « la voiture noire ». Les teintes de l’habitacle, elles, empruntent du marron chocolat associé avec un beige clair au contraste saisissant entre les sièges et le reste de l’habitacle.

Pour les amoureux de l’histoire de l’automobile, vous savez que l’Atlantic était, en 1938, la voiture la plus rapide du monde. En 2013, au salon de Francfort, la Veyron Grand Sport Jean Bugatti emprunte le même chemin avec un dantesque W16 quatre turbos, développant 1200ch pour un couple de 1500Nm.Impressionnant. Ce qui donne en performances pures, seulement 2,6 secondes pour passer de 0 à 100km/h et une vitesse de pointe dépassant les 400km/h.

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *