Ferrari 488 GTB, extrême et excessive

Ferrari 488 GTB, extrême et excessive

Genève, et sa 85ème édition de son mythique salon, ouvrira sa porte à la nouvelle berlinette ultra sportive de Ferrari, la 488GTB. Pour le constructeur de légende, cette 488GTB se veut un  hommage à la 308GTB, la première de cette catégorie à disposer d’un moteur V8 en position centrale, il y a quarante ans de cela.

Pour la rendre toujours plus séduisante et attractive aux yeux des passionnées de sportives assumées, Ferrari en fait une routière aux performances de voiture de course. Pour cela, elle s’équipe du nouveau moteur V8 turbo boosté de 6700ch à 8000tr/min et d’un couple maximal de 760Nm. La transmission choisie par Ferrari est une boite de vitesse équipée d’un système de gestion variable de la suralimentation qui délivre le couple impressionnant du moteur de manière homogène et puissante quel que soit le régime. En terme de performances pure, cela donne par exemple 3.0 petites secondes pour exploser le mur du 100km/h, 8,3 secondes pour casser celui des 200km/h, le tout en pouvant atteindre une vitesse maximale de 330km/h. De quoi être décoiffé du démarrage à l’arrêt total de la voiture. En cycle mixte, la consommation de cette 488GTB est de 11,4l/100km tandis que le niveau d’émission s’élève lui à 260g/km, le tout pour une sportive de caractère qui affiche un  poids de 1370kg.

Niveau design, la 488GTB fait fort, comme toujours avec le constructeur italien. L’harmonie des lignes est somptueuse et unique. Une nouvelle fois, le centre de design de Ferrari a travaillé dur pour nous séduire. On apprécie notamment la partie arrière qui est à la fois large et abaissée, en recevant de plus plusieurs solutions aérodynamiques dont un aileron soufflé innovant qui génère une portance négative sans accroitre la traînée.

L’habitacle, quant à lui, se mue en cockpit d’une modernité absolue avec des groupes de commande par satellite, le tout en mélangeant habilement les teintes sportives sans en perdre les notions de confort chères à Ferrari. Le prix de ce bijou qui déchaine déjà les passions en Italie n’a pas encore été révélé.

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *