No limit pour la Aventador LP 700-4!

No limit pour la Aventador LP 700-4!

Elle dispose d’une ligne impressionnante, moins révolutionnaire que celle de la Countach des années 80, toutefois, la bête s’est presque assagie ! Sous le capot, un V12 produisant 700 chevaux et un couple de 690 Nm dès 5 500 tr/min. Monstre sacré car héritier d’une longue dynastie de supercars affriolantes, l’Aventador fait de cette race mythique d’engin que rien, ou pas grand-chose, ne semble capable de surpasser. La descendante de la Murciélago propose une ligne sculpturale avec des surfaces lisses et tendues, créant ainsi des angles et des courbes impressionnantes. Afin d’obtenir un coefficient aérodynamique à la hauteur de ses ambitions, plusieurs ajustements ont été faits, notamment la superficie du toit et sa nouvelle géométrie. L’Aventador, ce n’est pas uniquement une ligne, c’est aussi des performances extraordinaires, jugez plutôt : 0/00 km/h en 2,9 secondes seulement et une vitesse de pointe de plus de 350 km/h ! Cela ne vous suffit pas ? Sachez qu’elle abat le kilomètre départ arrêté en 19,3 secondes, des chiffres que seuls, quelques supercars ont réalisés.

Lamborghini vit avec son époque ! En 2012, c’est par le biais des réseaux sociaux (Twitter et Facebook) que le constructeur annonçait la production d’une Aventador roadster. Cette dernière possède un toit en deux parties, en fibre de carbone amovible à double bosse. Dans la logique, le capot arrière évolue légèrement avec deux ouvertures béantes au lieu d’une lunette arrière. Elle conserve également la même puissance de 700 ch que le coupé et, bien entendu, les mêmes performances (350 km/h). Décapotée, elle ne perd que un dixième pour le 0-100 km/h, avec tout juste 3 secondes ! En perdant son toit, l’Aventador perd en finesse, mais gagne en brutalité pure.

La version Aventador Pirelli Edition n’est autre qu’une Aventador «classique», célébrant ainsi la collaboration entre la marque et Pirelli depuis 52 ans ! Car, étonnamment, le modèle arrive deux ans après l’anniversaire des 50 ans de collaboration entre les deux grandes marques ! Elle reprend les standards du modèle en y ajoutant un équipement exclusif, et une peinture bi ton du plus bel effet.

Pirelli propose aussi des pneus P Zero à liseré rouge et des étriers de freins rouges.

Enfin, le meilleur pour la fin, avec l’Aventador LP 750-4 Superveloce !

Si les 700 ch d’une Aventador «classique» ne vous suffisent pas, nous avons la solution !

Si la carrosserie semble identique à la version de base, c’est sous le capot que tout change. La V12 6,5 l développe désormais 750 ch à 8 400 tr/min, le couple passe à 690 Nm dès 5 500 tr/min. Le 0 à 100 km/h est atteint, cette fois en 2,8 secondes et la vitesse de pointe dépasse les 350 km/h, on parle de 365 km/h !

Pour réaliser de telles performances, l’Aventador à perdu au passage 50 kg (Superveloce) en utilisant le carbone, au niveau des panneaux de portes, les ailes, les prises d’air et l’aileron (désormais fixe).

A l’intérieur, les coques de sièges, le tunnel et ponton latéraux profitent, eux aussi, de l’utilisation de carbone. Ce gain de poids nuit un peu à l’habitacle qui fait plus penser à un intérieur de voiture de course, plutôt qu’une voiture de tourisme. Quant à la tenue de route, déjà excellente, elle est encore améliorée, avec un aérodynamisme corrigé et une augmentation de sa déportance de 170 % par rapport au modèle classique.

Quant au tarif, il vire carrément dans le rouge, puisque la voiture est facturée 400 628 €…

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *