Volkswagen XL Sport, une étude sans concession

Volkswagen XL Sport, une étude sans concession

Volkswagen a présenté au Mondial de l’Auto un modèle hors norme, impossible à classer, le XL Sport. 
 
Ce bolide atteignant les 270 km/h a été créé sur la base du XL1, la plus sobre des automobiles. Le XL Sport consacre le mariage fascinant de l’efficacité et de l’émotion. L’arrière du XL Sport abrite un bijou de technologie avec le moteur V2 modifié de la nouvelle Ducati 1199 Superleggera, la moto bicylindre la plus puissante au monde. À l’instar du XL1 édité à 250 exemplaires, la Superleggera est manufacturée dans une édition limitée à 500 unités, mariant travail manuel et technologies de production industrielles ultra-précises. Le XL1 et la Superleggera, deux icônes technologiques fabriquées à partir de matériaux légers tels que le carbone et le magnésium, ont fusionné pour donner naissance à une voiture de sport unique en son genre. Avec le XL Sport, Volkswagen et Ducati prouvent que les nouveaux développements high-tech peuvent offrir des effets de synergie entre marques et être utilisés comme modules pour de nouveaux concepts.
 
Unr apport poids/puissance excellent
 
La Ducati 1199 Superleggera possède le meilleur rapport poids/puissance de toutes les motos jamais produites en série. Il en va de même pour le XL Sport dans le domaine de l’automobile. Ici, c’est le rapport entre poids (890 kg), puissance (200 ch/147 kW) et aérodynamisme (cw x A = 0,44 m2) qui permet à cette étude de se transformer en bolide de 200 ch. 200 ch pour atteindre les 270 km/h, aucune autre sportive n’y était jamais parvenue jusqu’à présent. De ce point de vue, il convient de souligner particulièrement les qualités aérodynamiques de la voiture.
 
S’il a été légèrement modifié pour pouvoir intégrer le XL Sport, le moteur V2 de la Ducati 1199 Superleggera est pour l’essentiel conforme au bloc de la moto. Grâce à des bielles en titane légères et résistantes, le moteur à double arbre à cames en tête de 1 199 cm3 peut tourner jusqu’à 11 000 tr/min.
 
Les régimes élevés du Superquadro ont été rendus possibles par le rapport alésage/course extrême (112 mm/60,8 mm) et par une course de vilebrequin ultracourte. Par ailleurs, les deux cylindres à quatre soupapes disposés à 90° possèdent une commande de soupapes desmodromique (commande forcée des soupapes), une caractéristique typique des moteurs Ducati à haut régime qui représente un défi de taille quant au réglage précis du jeu de soupape. Ces moteurs bicylindres, les plus puissants au monde, se caractérisent également par la présence de deux papillons et de deux injecteurs par cylindre, ainsi que par le choix d’un alliage de magnésium pour les couvercles d’embrayage, de culasse et de carter d’huile. Last but not least, le XL Sport possède une boîte de transfert intermédiaire qui réduit le régime moteur d’un facteur 1,86. La puissance du bloc V2 (134 Nm) est transmise aux roues arrière via une boîte à double embrayage 7 vitesses DSG.
 
Des performances somptueuses
 
Les portes en élytre du XL1 et du XL Sport soulignent la parenté avec le monde des supercars. Elles sont ancrées sur deux points, au bas du montant de pare-brise et juste au-dessus du pare-brise dans le cadre de toit, de telle sorte qu’en s’ouvrant, elles pivotent vers le haut et légèrement vers l’avant. En dépit d’un socle conceptuel commun, le XL Sport revendique un caractère bien à lui, notamment sur le plan visuel. En effet, si le design du XL1 sacrifie entièrement au principe d’une consommation minimale, le XL Sport y ajoute une exigence dynamique radicale. En raison des contraintes spécifiques en matière de déportance pour une voiture pouvant rouler jusqu’à 270 km/h et des paramètres liés à la motorisation, le XL Sport est plus long et plus large que le XL1. En voici les dimensions en détail : le XL Sport présenté à Paris mesure 4 291 mm de long (XL1 : 3 888 mm), 1 847 mm de large (XL1 : 1 664 mm) et 1 152 mm de haut (XL1 : 1 153 mm). L’empattement s’est également allongé, atteignant désormais 2 424 mm (XL1 : 2 224 mm). Ces proportions se traduisent à elles seules par un visuel fascinant.
 
L’intérieur du XL Sport est basé sur celui du XL1, mais il a reçu des enrichissements et des détails spécifiques au caractère dynamique de la voiture. Il reçoit ainsi un combiné d’instrument numérique de type compétition qui affiche les temps au tour à côté de la pression d’huile. Une plaque de carbone plate prolonge la casquette au-dessus du combiné de manière à empêcher tout reflet. Rehaussé de surpiqûres contrastantes rouges, le volant du XL Sport dispose de palettes de commande en aluminium au bénéfice de changements de vitesses plus rapides. Enfin, des éléments décoratifs en aluminium anodisé renforcent l’atmosphère sportive au niveau des buses d’aération, du bandeau de climatisation et de la grille de boîte DSG. Les ceintures de sécurité rouges font écho aux surpiqûres contrastantes du volant.
Quant à l’ergonomie exemplaire proposée au conducteur et au passager avant, elle est restée inchangée par rapport au XL1.

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *