Audi TT, une 3ème génération technologique

Audi TT, une 3ème génération technologique

Outre son show-car extrême, Audi était présent à Genève pour dévoiler la 3ème génération de son mythique modèle, le TT. En 1998, avec l’arrivée du premier TT, Audi s’était ouvert de nouvelles portes s’était « acheté » une nouvelle réputation plus « funky ». Depuis, le TT est entré dans les mœurs et chacune de ses évolutions est attendue avec impatience.

A Genève, Audi a donc fait plaisir à des générations entières de passionnés de ce coupé en présentant cette 3ème génération tant attendue. Sur un pur point stylistique, cette nouvelle TT ne révolutionne pas son aspect de base qui plait tant aux clients et aux admirateurs de ce coupé. La calandre Single Frame est plus anglée et dispose d’un peu plus de caractère, les optiques avant accueillent, quant à  eux, la technologie Matrix à LEDS. Si son empattement grandit un peu par rapport à l’ancienne génération (on passe de 2m47 à 2m50), ce TT se trouve toutefois raccourci de 2 petits centimètres par rapport à la version précédente, le tout en gagnant, par contre, 37mm de largeur. Ceci étant possible grâce à l’utilisation de la nouvelle plateforme modulaire MQB du groupe Volkswagen ainsi que par l’utilisation du matériau juste au bon endroit. Cette technique permet à Audi de faire baisser encore le poids de son nouveau coupé de près de 50kg par rapport à la seconde génération (le TT pèse désormais 1230kg).

Une 3ème génération qui ne bouleverse pas les codes esthétiques

Sur un plan technique, on note que le constructeur adopte une nouvelle fois le becquet sortant du capot du coffre arrière à partir de 120km/h, donnant ainsi un meilleur comportement routier ainsi qu’un appui aérodynamique amélioré au TT. Autre détail esthétique mis en avant par le constructeur, le volet du réservoir installé sur le flanc droit qui rappelle bien entendu la 1ère génération de TT. Lorsque vous l’ouvrez en appuyant sur le logo TT, vous découvrez une absence de bouchon derrière le volet. Innovant et pratique à l’usage.

Vous l’avez compris, cette 3ème génération du coupé TT ne bouleverse pas ses codes esthétiques. Par contre, une fois dans l’habitacle, bienvenue dans un monde où Dame Technologie prend toute la place pour votre plus grand bonheur. Avant de parler des détails techniques, apprécions le caractère affirmé de l’habitacle ainsi que ses lignes épurées, notamment sur la planche avant. L’ambiance y est sereine et très appréciable.

Pour parvenir à cette pureté des lignes, Audi a travaillé sur son « Audi Virtual Cockpit », un combiné bien pensé qui regroupe les instruments et l’écran MMI en une seule unité numérique centrale avec un écran 12,3 pouces d’une résolution de 1440×540 pixels. Toutes les informations sont désormais transmises face au conducteur qui n’a plus qu’à se concentrer uniquement sur la route sans avoir à tourner les yeux pour lire les données parues. Détail important, vous avez la possibilité de personnaliser l’affichage comme bon vous semble, en fonction de votre besoin ou de votre conduite. On apprécie par ailleurs de pouvoir utiliser l’application « Google Street View » grâce à une connexion 4G. Avec de telles options, votre conduite entre clairement dans une nouvelle ère.

Trois motorisations redoutables pour commencer une nouvelle histoire

Audi souhaitant pousser le plus loin possible son sens du détail, le constructeur vous permet désormais de personnaliser votre intérieur puisque l’habitacle reçoit une nouvelle palette de coloris qui fait que le TT et le TTS disposent chacun de trois couleurs d’intérieur au choix.

Qui dit Audi TT dit bien entendu performances de qualité. Pour sa 3ème génération, Audi présente deux motorisations essence (TFSI)  ainsi qu’une en diesel (TDI). Cette dernière se base sur un 2.0TDI avec une boite manuelle et traction avant, le tout poussé par 184ch et un couple de 380Nm. Ce moteur diesel affiche des performances séduisantes puisque vous ne mettrez que 7,2 secondes pour passer le mur du 100 et vous pourrez atteindre la vitesse maxi de 235km/h. Audi cherchait par ailleurs à progresser en matières de consommation. Avec cette motorisation, le TT ne consomme que 4,2l/100km le tout avec 110g/km d’émissions de CO2. Un bon point d’autant qu’il répond aux nouvelles normes Euro 6, très strictes.

En ce qui concerne les deux motorisations TFSI, on retrouve le 2.0 TFSI 230ch dans le TT et le310ch dans le TTS. Sur la version TTS, les performances s’en trouvent particulièrement améliorées, ceci en partie grâce à la boite S-Tronic six rapports et de la transmission intégrale permanente Quattro. La TTS s’affiche donc avec un savoureux 4,7secondes pour atteindre les 100km/h avec une vitesse de pointe de 250km/h, le tout avec une consommation moyenne en cycle mixte de 6,8l/100km. La commercialisation française devrait avoir lieu en octobre prochain avec un prix de base d’environ 35.000€. Nous vous détaillerons tous les prix dans nos prochains numéros.

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *