Ferrari California T, le turbo est enclenché

Ferrari California T, le turbo est enclenché

Une Ferrari à Genève, ça attire toujours du monde. Encore plus quand elle est présentée en première mondiale au grand public. Cette année, c’est au tour de la California T de faire le show et de charmer toute l’assistance sans faire trop d’effort. Cette très belle évolution du dernier coupé-cabriolet California a de quoi plaire et marquer les esprits. L’essai réussi haut la main par la California méritait cette évolution six ans plus tard.

Avec la California T,  la première chose à savoir reste bien entendu ce qui se passe sous le capot. Ici, en l’occurrence, on retrouve avec joie la présence de deux turbocompresseurs installés à l’avant. Un signe qui ne trompe pas sur la volonté du mythique constructeur de prouver son savoir-faire en matière de sportivité de ses modèles. Toutefois, les ingénieurs de Ferrari souhaitaient faire de leur California T un modèle plus économe en termes de consommations moyenne et d’émission de Co2. Pour y parvenir, ils ont eu recours à la nouvelle pratique en vogue, celle du « Downsizing » qui permet de réduire le nombre de cylindrées. Mais quand on s’appelle Ferrari, cela n’induit pas forcément une baisse de puissance pour autant puisque cette California T avec son V8 biturbo (associé à la boite double embrayage 7 rapports) à injection directe gagne pas moins de 70ch et 250Nm, ce qui donne une puissance totale de 560ch pour 755Nm. Et, surprise, en parvenant à gagner le pari d’une réduction de consommation puisque la California T voit ses moyenne baisser de 15% environ (10,5l/100km en cycle mixte pour 250g/km d’émission de CO2).

Baisse du niveau de consommation mais performances toujours au top. En effet, la California T se montre à la hauteur de la réputation du constructeur en ne mettant, par exemple, que 3,6 secondes pour avaler la barre des 100km/h, ou en pouvant atteindre une vitesse de pointe de 316km/h.

Esthétiquement, c’est une vraie réussite. La California T reprend les mêmes dimensions que sa devancière (4.570×1.910×1.322) mais gagne en caractère et en virilité. Ce qui n’est clairement pas pour nous déplaire. Coupé-cabriolet par excellence, cette California T dispose par ailleurs d’un toit rigide facilement manœuvrable. Il se range dans le coffre en seulement 14 petites secondes. Rendez-vous en septembre pour voir les premiers modèles gratter le bitume. Si aucun prix n’a encore été révélé avant notre bouclage, les rumeurs annoncent tout de même qu’il faudra compter aux alentours de 200.000€ pour devenir propriétaire de cette nouvelle bête de scène.

CV express
Ferrari California T
Motorisation : V8, 3.8L, turbo,
Puissance 560ch à 7500 tr/min,
Couple : 755 Nm à 4750 tr/min,
Performances
Vitesse de pointe : 316 km/h,
0 à 100 Km/h : 3,6s,
Poids à vide : 1625kg

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *