Hyundai Genesis, la seconde génération passe au pouvoir

Hyundai Genesis, la seconde génération passe au pouvoir

Après un premier lancement en Corée du Sud, la seconde génération de la Hyundai Genesis s’octroie un lancement moins confidentiel en étant présenté en « première » mondiale au Salon de Detroit début janvier. Pour le constructeur, ce premier gros salon international était l’occasion rêvée de placer sa grande berline luxueuse aux yeux des critiques du monde entier et surtout des critiques des Etats-Unis, son marché principal.

Car avant de venir tester nos routes, cette Genesis devra faire ses preuves Outre-Atlantique. A première vue, cette présentation a connu un vrai succès, certains spécialistes US allant même à dire que cette Genesis avait tout pour devenir le fleuron technologique du constructeur. Il est clair que cette Genesis dispose de sérieux atouts pour séduire les clients recherchant des grosses berlines luxueuses. Esthétiquement tout d’abord. Il faut le reconnaître, son long museau avale le bitume tandis que sa grande calandre témoigne d’un caractère fort. L’ensemble donne un look musclé qui attire irrémédiablement le regard.

Au niveau des technologies utilisées par Hyundai ensuite. « La nouvelle Genesis combine des technologies de pointe, un haut niveau de confort et un design élégant. Les clients les plus exigeants bénéficieront ainsi d'une dotation, d'un luxe et d'une sécurité de tout premier ordre », explique Allan Rushforth, le Vice-président Senior et COO de Hyundai Motor Europe. De ces technologies, nous retrouvons par exemple le système de freinage automatique d’urgence, le régulateur de vitesse intelligent avec radar anticollision, le système de détection des angles morts, l’affichage tête haute intégrée, le système d’assistance au maintien de voie mais aussi du premier capteur de niveau de CO2 d’habitacle au monde. Les plus mélomanes d’entre vous seront ravis de trouver, par ailleurs, le système Lexicon de 900 watts et à 17 haut-parleurs, en option toutefois.

Sous le capot, pour le marché français, nous aurons droit à la version V6 3.8l agrémenté de 308ch et 394Nm, commandée par une boite automatique 8 rapports, le tout sur 4 roues motrices et la transmission intégrale HTRAC. Par contre, il faudra encore attendre pour en connaître le prix de base.

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *