Jaguar XE, La berline sportive redéfinie

Jaguar XE, La berline sportive redéfinie

Le pedigree de la XE se lit dans ses lignes, dans sa tenue de route et dans les sensations qu'elle procure.  C'est une Jaguar à l'état pur. Indiscutablement.

La berline sportive la plus technologique, la plus efficiente et la plus raffinée jamais construite par Jaguar. La XE est une Jaguar à l'état pur. C'est aussi la première-née d'une nouvelle génération de voitures construites sur l'architecture de pointe en aluminium récemment mise au point par Jaguar.

Sa structure légère confère une incroyable solidité à la caisse et contribue à libérer la puissance de la voiture avec une tenue de route optimale et un design élégant.

Tout d’abord en recourant largement à l’aluminium pour sa structure ; la Classe C le fait aussi, mais dans de moindres proportions. Pour ses liaisons au sol, la XE a aussi choisi ce qu’il y avait de mieux. Sur le comportement, l’anglaise dame le pion à ses rivales d’outre-Rhin en conjuguant rigueur et confort.

D’un point de vue pratique, à l’arrière, l’espace demeure millimétré, mais les allemandes ne se montrent pas plus accueillantes. De modeste contenance (450 l), le coffre pèche aussi par son manque d’accessibilité.

La XE reçoit une gamme de moteurs essence et Diesel à 4 et 6 cylindres, performants, raffinés et efficaces, allant de 99g/km de CO2 jusqu'à 250km/h. Tous les moteurs bénéficient de l'injection directe, du calage variable des soupapes et de la suralimentation pour une combustion propre et silencieuse et une réactivité exceptionnelle. En diesel, la XE débute en étrennant le 4-cylindres 2.0 Ingenium dans des configurations 163 ch (version e-Performance) et 180 ch, à 99 et 109 g. Sobriété exemplaire associée, là encore, à un agrément bien présent, même si la boîte automatique à 8 rapports nous a paru plus conciliante que son alternative manuelle, moins convaincante.

L’ultime argument avancé par la XE repose sur les tarifs, avec une gamme Business fort bien dotée débutant indifféremment à 39 150 euros TTC, et ce, en 163 ch comme en 180 ch ; la boîte automatique porte la facture à 41 650 euros, dans les deux cas.

Le stop-start intelligent et la récupération d'énergie permettent d'abaisser encore les consommations. La puissance est transmise aux roues arrière par le biais d'une boîte manuelle à 6 rapports ou automatique à 8 rapports.

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *