Porsche Boxster Spyder, en attendant le GT4 !

Porsche Boxster Spyder, en attendant le GT4 !

Le nouveau Boxster Spyder effectue un retour radical aux origines du roadster : 2 places pour ses occupants, aucune pour le superflu, et des performances hors du commun. Doté d’un caractère franc, authentique et d’une ouverture incontestable, il est plus authentique, sportif et plus fougueux que jamais. C’est un roadster à l’état brut.

Le nouveau Boxster Spyder nous livre une interprétation bien à lui d’une légende qui vit le jour, sur les circuits, dans les années 1950 avec le 550 Spyder et se poursuivit dans les années 1960 avec la 718 RSK. Le principe de ces voitures de course vaut encore aujourd’hui : allier une extrême agilité à une conception allégée harmonieuse. En position centrale, pour mener jusqu’à la victoire : un moteur de 375 ch (276 kW) et 3,8 l de cylindrée. La gamme Boxster n’avait encore jamais connu une telle puissance. Vous l’apprécierez d’autant plus en roulant à ciel ouvert. Au volant de ce sportif à l’état brut. Pas de climatisation. Pas de radio. Pas de distraction. La séparation ne fut même pas douloureuse, car chaque kilo ôté au Boxster contribuait à parfaire ses performances. Typique en compétition, la console centrale montante raccourcit le chemin entre le volant sport de petit diamètre et le levier de vitesse. Les 3 instruments ronds (compte-tours au centre) informent en permanence de l’essentiel.

Le Pack intérieur Spyder Classic rend hommage aux modèles Spyder légendaires. Dès 1958, alors qu’elle ne roule que depuis 2 ans, la 718 RSK Spyder se place aux 3e et 4e places aux 24 Heures du Mans et remporte le championnat européen de la montagne. En 1959, elle sort victorieuse de la Targa Florio : un fabuleux exploit compte tenu de son moteur à 4 cylindres qui ne lui conférait qu’une cylindrée réduite. Toujours dans cette même gamme, la 718 RS 60 Spyder mènera Porsche sur les circuits en 1960. Pendant des années, les Spyder domineront les épreuves de montagne.

Rien ne retient le nouveau Boxster Spyder. Son moteur 6 cylindres à plat de 3,8 l doté du VarioCam Plus et du système de lubrification à carter sec intégré développe 375 ch à 6 700 tr/min. Le couple maximal de 420 Nm reste disponible entre 4 750 tr/min à 6 000 tr/min. Le sprint de 0 à 100 km/h est abattu en seulement 4,5 s, et la vitesse de pointe grimpe jusqu’à 290 km/h.

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *