breaks PREMIUM

Comparatif breaks PREMIUM

7 modèles de luxe au choix

Peu de gens le savent, mais à ses débuts, le break de chasse était un véhicule à l’utilisation utilitaire. Assez rudimentaires, ils étaient souvent ornés de bouts de bois sur les flancs, pour protéger la carrosserie des éléments. À ses débuts, le break servait notamment à transporter le matériel pour l’équitation, l’agriculture ou encore la chasse (d’où le « shooting break », en anglais). De nos jours, nous sommes bien loin de cette utilisation. Pourtant, le break a conservé un élément clé : sa puissance.

En effet, depuis ses débuts, il était nécessaire que le break soit robuste mais également puissant, afin d’accomplir ses tâches utilitaires. Accélération et freinage étaient impressionnants. Et ils le sont encore plus de nos jours. La course à la puissance a créé des autos presque insensées, avec des motorisations similaires aux GT. Pourtant, poids et finalité ne sont pas les mêmes. Mais les break ont su garder du mordant, si toutefois le bon père de famille souhaiterait se faire plaisir…

Le break de chasse moderne est devenu un véhicule polyvalent et familial, qui se démarque souvent de la berline dont ils est dérivé. Pratiques et fonctionnels, ils sont faits pour avaler les kilomètres tout en permettant de transporter des chargements dignes des longs voyages. Le break est également spacieux, et accueille ses passagers dans un habitacle où il fait bon vivre. Ceci est d’autant plus vrai que les constructeurs s’efforcent à chaque génération à améliorer les équipements de série et l’habitabilité, offrant à chaque fois un confort de plus en plus accru.

Audi A6 Avant

Routière spacieuse et polyvalente

break PREMIUM

L’Audi A6 Avant est un break dérivé de la nouvelle A6. Cette génération de l’A6 Avant est commercialisée depuis septembre 2018 et fait un réel bond en avant dans tout un tas de domaines. À commencer par sa signature lumineuse singulière et ses clignotants dynamiques, et les projecteurs LED Audi Matrix HD (en option), qui procurent un éclairage optimal. Sa silhouette imposante est là pour rappeler à la concurrence qu’Audi doit être pris au sérieux.

L’habitacle est typiquement élégant comme un intérieur Audi. Matériaux haut-de-gamme et qualité de finition irréprochables. L’espace intérieur est une des qualités premières d’une carrosserie break. Cela tombe bien, car l’Audi A6 Avant offre au conducteur et à ses passagers beaucoup d’espace de vie, avec une ergonomie permettant de s’adapter à toutes les situations (ex: départ au ski) et tous les besoins. Son coffre de 565 litres n’évolue pas par rapport à la précédente génération, mais a le mérite d’être électrique de série.

La console centrale est équipée de deux écrans tactiles, et l’Audi Virtual Cockpit est disponible (en option cependant). Ce break est fait pour les grands rouleurs, et intègre de multiples aides à la conduite, aidées de radars et capteurs, qui rendront l’expérience de conduite des plus agréables.

Sous le capot, plusieurs motorisations essence ou diesel sont disponibles. Une légère hybridation vient La suspension a été revisitée, et est plus agile, offrant plus de précision, même à haute vitesse. La plupart des motorisations sont couplées à une boîte de vitesse automatique à 7 ou 8 rapports.

Fiche technique : Audi A6 Avant (Essence)

  • Moteur : V6 3,0 L 45 TFSI
  • Puissance : 245 ch
  • Couple : 370 Nm
  • Poids : 1780 kg
  • 0-100 km/h : 7 s
  • Vmax : 250 km/h
  • Prix : 56,000 euros
  • L x l x h : 4939 x 1886 x 1457 mm

Fiche technique : Audi A6 Avant (Diesel)

  • Moteur : V6 3,0 L 50 TDI
  • Puissance : 286 ch
  • Couple : 620 Nm
  • Poids : 1965 kg
  • 0-100 km/h : 5,5 s
  • Vmax : 250 km/h
  • Prix : 63,930 euros
  • L x l x h : 4939 x 1886 x 1457 mm
previous arrow
next arrow
Slider

BMW Série 5 Touring

La familiale dynamique

break PREMIUM

La BMW Série 5 touring est un break aux qualités dynamiques exceptionnelles. Dérivée de la Série 5 de 2016, nous pourrions penser que l’auto se fait vieille. Pourtant, ce break est moderne et élégant, avec sa calandre double et sa signature lumineuse typiquement BMW (comme les feux arrière en L). Sa silhouette sportive en fait un athlète des temps modernes, alliant polyvalence et sportivité à merveille, comme sait si bien le faire BMW. Sans pour autant oublier sa vocation de familiale, BMW a su exploiter toutes les qualités de ce break de chasse hors du commun.

Dans l’habitacle, nous nous trouvons dans une ambiance résolument haut-de-gamme. Les matériaux sont triés sur le volet, et la qualité de fabrication est au rendez-vous, peu importe la finition choisie. Les passagers et le conducteurs sont dans un cadre adéquat pour les longs voyages. Peu importe où vous allez décider de vous asseoir, un confort de tous les instant sera votre compagnon de route.

Le coffre quant à lui présente un volume de 570 litres, spacieux et fonctionnel. D’autant plus que la lunette arrière est ouvrable séparément, ce qui est très pratique dans certaines situations. La BMW Série 5 Touring est également une auto moderne. Son pack d’aides à la conduite (Pack Advanced Safety) en font une voiture semi-autonome. Pour les accros à internet, l’auto peut même devenir un HotSpot WiFi (en option).

Sous le capot. Grâce à BMW M Performance, ce break familial peut devenir un véritable as du circuit dans sa version M550d xDrive Touring, en plus de bénéficier de toute la beauté des éléments M performance. En ce sens, ce break de chasse est conçu pour procurer une expérience de conduite sportive ultime. Les qualités de la BMW Série 5 Touring lui permettent de combiner loisir et plaisir.

Fiche technique : BMW Série 5 Touring 540i xDrive (essence)

  • Moteur : 6 cyl 3,0 L
  • Puissance : 340 ch
  • Couple : 450 Nm
  • Poids : 1840 kg
  • 0-100 km/h : 5,1 s
  • Vmax : 250 km/h
  • Prix : 71,450 euros
  • L x l x h : 4943 x 1868 x 1498 mm

Fiche technique : BMW Série 5 Touring M550d xDrive (diesel)

  • Moteur : 6 cyl 3,0 L
  • Puissance : 400 ch
  • Couple : 760 Nm
  • Poids : 2030 kg
  • 0-100 km/h : 4,6 s
  • Vmax : 250 km/h
  • Prix : 89,350 euros
  • L x l  x h : 4943 x 1868 x 1498 mm
previous arrow
next arrow
Slider

Jaguar XF Sportbrake

L’anglaise premium qui perdure

break PREMIUM

La deuxième génération du Jaguar XF Sportbrake est apparue en 2017 au salon de Francfort, puis a été commercialisée dès fin 2017. Aucun restylage n’a été effectué depuis. Ses dimensions sont particulièrement imposantes, avec un empattement amélioré par rapport à sa prédécesseur.

Il s’agit d’ailleurs du seul break encore disponible au catalogue Jaguar, et sa présence en France est assez discrète, pour ne pas dire rare. Pourtant on aimerait le croiser plus souvent, avec son design élancé et élégant qui respire la griffe Jaguar et le chic à l’anglaise. La voiture semble performante et efficace, sans révolutionner le genre. En effet, la carrosserie break partage plusieurs points communs avec la berline.

Dans l’habitacle, Jaguar n’a pas oublié la vocation première du break : l’espace et l’habitabilité. D’ailleurs, l’espace offert est le même que dans la berline. Que ce soit la planche de bord, l’instrumentation ou encore les fauteuils du XF Sportbrake, tout a été repris de la berline.

D’ailleurs, ce n’est pas une mauvaise chose, ceci dit au passage. Avec un coffre carré d’un volume de 565 litres, la XF Sportbrake est dans la norme, proche des Audi A6 Avant (565 L) et BMW Série 5 Touring (570 L). D’autant plus que ce break est pratique à l’usage avec un seuil d’accès assez bas et un hayon motorisé, malgré l’absence de lunette ouvrante.

Les motorisations essence peuvent aller jusqu’à 300 ch, tout comme les blocs diesel. Un bloc essence de 380 ch était prévu, mais n’a jamais vu le jour en France. Chaque motorisation est couplée à une boîte automatique exclusivement. L’agrément de conduite est digne du félin britannique. La XF Sportbrake offre une expérience exemplaire à son volant, avec un équilibre des masses avant / arrière proche de la perfection. Les ingénieurs anglais se sont affairés pour améliorer sa consommation sans altérer ses performances.

Fiche technique : Jaguar XF Sportbrake (essence)

  • Moteur : V6 2,0 L
  • Puissance : 300 ch
  • Couple : 400 Nm
  • Poids : 1838kg
  • 0-100 km/h : 6 s
  • Vmax : 250 km/h
  • Prix : 87,960 euros
  • L x l x h : 4955 x 1987 x 1496 mm

Fiche technique : Jaguar XF Sportbrake 30D (diesel)

  • Moteur : V6 3,0L
  • Puissance : 300 ch
  • Couple : 700 Nm
  • Poids : 1924 kg
  • 0-100 km/h : 6,6 s
  • Vmax : 250 km/h
  • Prix : 76,130 euros
  • L x l x h : 4955 x 1987 x 1496 mm
previous arrow
next arrow
Slider

Mercedes-Benz Classe E break

Le break étoilé

breaks PREMIUM

La Classe E shooting break est une familiale dérivée de la nouvelle Classe E sortie en 2016. Particulièrement élégante, la Classe E break monopolise les regards. Sa silhouette légère et ses lignes excitantes qui s’étirent sur toute la longueur lui confèrent une allure époustouflante, caractéristique de Mercedes-Benz. Tout comme sa signature lumineuse et ses phares Multibeam LED.

Une fois dans l’habitacle, c’est un luxe contemporain mais moderne qui vous accueille : détails raffinés, qualité artisanale et matériaux haut de gamme (cuir, bois, métal). C’est l’endroit idéal pour voyager tout en se détendant, a fortiori si l’on pioche dans les nombreuses options d’équipements offertes par la marque à l’étoile (sièges chauffants, toit ouvrant panoramique etc…). D’autant plus que l’espace est polyvalent et modulable, avec un vaste compartiment de chargement et un coffre de 640 litres (soit, le plus grand de sa catégorie), ouvrable avec hayon motorisé (de série).

De quoi offrir des possibilités de transport alliant loisir mais également activités professionnelles. Mais la Classe E break est également friande de technologie et d’aides à la conduite (conduite semi-automatique, Park Assist, freinage d’urgence, lecture des panneaux etc…). Ses deux grands écrans multimédia intuitifs en mettent plein la vue, et sont pilotables depuis une molette ou directement depuis le volant.

Sous le capot, Mercedes-Benz offre une vaste gamme de motorisations essence (E200 de 184 chevaux à E450 de 367 chevaux) et diesel (E200d de 160 chevaux jusqu’à E400d de 340 chevaux). Mais il ne faut pas oublier sa version démoniaque AMG : E63 S AMG et ses 612 chevaux. Longtemps, il s’agissait d’ailleurs du break le plus rapide sur la Nordschleife. Preuve que les breaks peuvent également être sacrément athlétiques.

Fiche technique : Mercedes Classe E63 S AMG (essence)

  • Moteur : V8
  • Puissance : 612 ch
  • Couple : 850 Nm
  • Poids : 1955 kg
  • 0-100 km/h : 3,4 s
  • Vmax : 250 km/h
  • Prix : 138,500 euros
  • L x l x h : 4933 x 1872 x 1460 mm

Fiche technique : Mercedes Classe E400d (diesel)

  • Moteur : 6 cyl en ligne
  • Puissance : 340 ch
  • Couple : 700 Nm
  • Poids : 1905 kg
  • 0-100 km/h : 5,1 s
  • Vmax : 250 km/h
  • Prix : 74,100 euros
  • L x l x h : 4933 x 1852 x 1482 mm
previous arrow
next arrow
Slider

Mercedes-Benz CLA Shooting Brake

Le CLA Shooting Brake fait peau neuve

10

Lors du salon de Genève, Mercedes-Benz a présenté son nouveau CLA Shooting Brake. En effet, après avoir abandonné la carrosserie break sur le CLS et ses 5 portes, le constructeur allemand a renouvelé de fond en comble son CLA break, tout en gardant sa ligne de toit plongeante.

Plus élancé, avec une poupe fuyante et une surface vitrée effilée, un grand travail a été fait sur l’aérodynamisme. Le CLA break est dérivé du CLA coupé quatre portes, avec qui il partage beaucoup de points communs, comme ses faces avant et arrière identiques. Toutefois, le break est plus long, plus large, et plus bas. Cependant, il demeure l’un des breaks les plus compacts de notre sélection.

L’habitacle est dans le standard de la marque à l’étoile, avec un intérieur inspiré de la Classe A. On y retrouve donc les deux grands écrans et les aérateurs turbine. Mais la technologie est toujours présente, grâce au système MBUX optimisé, avec une meilleure reconnaissance vocale.

Plusieurs équipements permettent à l’auto d’annoncer une conduite semi-autonome. Grâce à un empattement en hausse, un léger gain de place pour les passagers est à constater. En revanche, le coffre gagne 10 L par rapport à la précédente génération et atteint les 505 L, ce qui est loin d’être énorme (a fortiori si l’on compare avec la Mercedes Classe E break, reine du classement).

Pour le lancement, les ingénieurs de Mercedes n’ont proposé qu’un bloc essence 4 cylindres 2,0 L de 225 chevaux, couplé à une boîte de vitesse à double-embrayage 7 rapports. Par ailleurs, en entrée de gamme, le nouveau CLA break dispose des roues motrices.Bien évidemment, de nombreuses motorisations essence et diesel sont à prévoir. La nouvelle génération du CLA break sera commercialisée dès septembre 2019 en France.

Fiche technique : Mercedes-Benz CLA Shooting Brake (essence)

  • Moteur : 4 cyl 2,0L
  • Puissance : 225 ch
  • Couple : 350 Nm
  • Poids : N.C.
  • 0-100 km/h : N.C.
  • Vmax : N.C.
  • Prix : N.C.
  • L x l x h : 4690 x 1830 x 1440 mm
previous arrow
next arrow
Slider

Porsche Panamera Sport Turismo

La sportivité incarnée

1

La Porsche Panamera Sport Turismo est le break par excellence de la marque allemande, avec son identité propre qui détonne grâce son hayon et son béquet arrière au-dessus de la grande lunette arrière. Celui qui met en pratique les besoins du quotidien dans un écrin de sportivité indéniable.

La Panamera Sport Turismo sait allier performance et confort, afin de performer et de garder une efficacité et une polyvalence à toute épreuve.

Aussi surprenant que cela puisse paraître pour une Porsche, réputé pour ses véhicules sportifs : ce break est assez spacieux, avec 4+1 sièges. Rien de bien surprenant pour la gamme Panamera, ceci dit. La garde au toit est grande et l’espace aux jambes généreux.

Le volume de chargement est correct avec un coffre de 520 L, et vous permet d’embarquer un vélo de course, des bagages, les courses… toutes les situations ont été envisagées par Porsche. Le conducteur reste maître à bord, quoique bien aidé par les multiples systèmes d’assistance (comme le Porsche InnoDrive, Porsche Connect etc…).

Depuis fin 2018, Porsche a décidé de mettre fin aux motorisations diesel. Par conséquent, ce break n’est plus disponible avec ce type de motorisation. Seuls les blocs essence demeurent. Dans sa version Panamera Turbo Sport Turismo, elle s’équipe d’un V8 biturbo développant jusqu’à 550 chevaux pour 770 Nm de couple. Porsche n’oublie en aucun cas son ADN sportif, même sur un segment familial.. Avec sa boîte PDK à 8 rapports, ses roues arrière directrices et une transmission intégrale, ce break invite à une conduite dynamique en toute sérénité.

Fiche technique : Porsche Panamera Turbo Sport Turismo (essence)

  • Moteur : V8
  • Puissance : 550 ch
  • Couple : 770 Nm
  • Poids : 1990 kg
  • 0-100 km/h : 3,8 s
  • Vmax : 304 km/h
  • Prix : 163,397 euros
  • L x l x h : 5049 x 1937 x 1428 mm
previous arrow
next arrow
Slider

Volvo V90

La suède au firmament

break PREMIUM

Volvo a effectué avec brio sa métamorphose, devenant la marque scandinave de référence en matière de haut-de-gamme, pouvant rivaliser avec tous les concurrents sur tous les secteurs, et notamment celui du break. La Volvo V90 est le nec-plus-ultra de la marque suédoise dérivé de sa berline S90, avec de grosses ambitions. D’autant plus que pour Volvo, le break est une spécialité maison. Ce V90 allie un design élégant pour rendre chaque trajet unique et fonctionnel.

La V90 est un break long, bas et large, qui ne cache pas sa propension au dynamisme. Son look élégant reste assez simple tout en dégageant une prestance certaine. L’intérieur est un véritable espace de vie luxueux où boiseries, cuirs et plastiques de qualité sont en harmonie. Le minimalisme est de rigueur et la V90 est spacieux et accueillant.

Pourtant, sa capacité de chargement n’est pas forcément la meilleure, avec seulement 560 L dans le coffre. Une conduite semi-autonome est possible grâce aux nombreuses aides à la conduite de dernier cri et des équipements technologiques. Ce break n’en reste pas moins pleinement capable et polyvalent, offrant un véritable sanctuaire pour les passagers et le conducteurs lors de longs voyages.

Sous le capot, les motorisations ont légèrement évolué. Moins puissantes, elles sont également moins gourmandes, avec des performances toujours au rendez-vous. Nous retrouvons des blocs essence, diesel, ainsi qu’une bloc T8 hybride-rechargeable (390 chevaux, la version la plus puissante du V90). Le bloc essence le plus puissant (T5) est un 4 cyl en ligne développant 250 chevaux.

Côté diesel, le D4 est un 4 cyl développant 190 chevaux. La motorisation T6 de 320 chevaux semble avoir disparu du catalogue. La transmission intégrale n’est disponible que sur les blocs D4, D5 et T8. Mais la V90 incite à une conduite décontractée et douce.

Fiche technique : Volvo V90 (essence)

  • Moteur T5 4 cyl
  • Puissance : 250 ch
  • Couple : 350 Nm
  • Poids : 1727 kg
  • 0-100 km/h : 7 s
  • Vmax : 230 km/h
  • Prix : 54,550 euros
  • L x l x h : 4936 x 1879 x 1475 mm

Fiche technique : Volvo V90 (diesel)

  • Moteur : D5 4 cyl
  • Puissance : 235 ch
  • Couple : 480 Nm
  • Poids : 1854 kg
  • 0-100 km/h : 7,2 s
  • Vmax : 225 km/h
  • Prix : 58,450 euros
  • L x l x h : 4936 x 1879 x 1475 mm
break PREMIUM
previous arrow
next arrow
Slider

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.