AUDI R8 vs AUDI TT RS

DUEL AUDI R8 vs AUDI TT RS

Le dilemme audi

Dans la grande famille Audi, il n’est pas inhabituel de voir des comparaisons fleurir entre l’Audi TT et l’Audi R8. Après tout, ce sont deux autos qui cumulent de très nombreux points communs, mais également des différences. Comparer les deux peut sembler incongru, tant la R8 semble dominer en matière de performance.

Peut-on comparer ce qui semble incomparable ? Une chose est certaine : si vous n’êtes pas regardant sur les finances, l’Audi R8 est clairement LE choix coup de coeur (mais pas forcément le choix raisonnable). Pourtant, la petite Audi TT possède plusieurs atouts qui en font une alternative beaucoup plus abordable et crédible, au point de se demander si la TT n’est pas une R8 du quotidien ?

C’est au milieu des années 90 que l’histoire commence, avec l’apparition du concept de la future Audi TT. Mais c’est en 2007 que le constructeur allemand d’Ingolstadt a révolutionné le monde des sportives, avec l’arrivée de la première génération de l’Audi R8. À l’affût, la version performance de l’Audi TT est apparue en 2009 grâce à la branche Quattro GmBh.

Dès lors les deux modèles semblent se livrer une guerre interne et bienfaitrice, qui repousse sans cesse les limites de la performance et du plaisir de conduite chez Audi. De génération en génération, de restylage en restylage, d’édition limitée en édition limitée, ces deux modèles n’ont cessé de fasciner le monde automobile.

La dernière version TT RS a été dévoilée presque concomitamment à la R8 V10 restylée. C’est comme si l’Audi R8 et l’Audi TT RS marchaient main dans la main, partageant une philosophie similaire et visant une clientèle partageant les mêmes envies. Si l’Audi R8 était une Porsche 911, alors l’Audi TT RS serait une Porsche 718 Cayman, plus abordable mais tout aussi performante. Mais le badge Audi n’a pas forcément le même aura qu’un badge Porsche en matière de sportivité.

Audi R8

La sportive Audi par excellence

DUEL AUDI R8 // AUDI TT RS

Dès ses débuts triomphants, l’Audi R8 s’est posée comme véritable concurrente des sportives de l’époque, disponible à la fois dans une version coupé et une version spyder. Les italiennes ont dû se faire une raison : il y avait une alternative performante mais également relativement abordable.

Audi a su s’imposer dans un segment très disputé, aux côtés de Porsche, Ferrari, McLaren ou encore Lamborghini, et se faire son propre nom. À commencer par son look intemporel et reconnaissable, qui a aidé à construire sa légende.

En 2019, l’Audi R8 est peut-être plus chère (toutefois, les prix augmentent sensiblement de génération en génération chez la plupart des constructeurs), mais elle est également mieux aboutie. Plus performante, beaucoup n’hésitent pas à la qualifier de supercar, à tort ou à raison, nous vous laissons juger.

Chez les sportives, l’image de marque et le côté statutaire d’une auto sont des facteurs déterminants. Or, il se peut que l’Audi R8, malgré son succès indéniable et ses performances au rendez-vous, ne bénéficie pas du même aura qu’une marque exclusivement sportive (comme McLaren, Ferrari ou Porsche…).

previous arrow
next arrow
Slider

Restylée en novembre 2018, elle n’abandonne pas les lignes qui ont fait sa réussite, mais les modernise. Un nouveau diffuseur arrière englobant des pots d’échappement ovales, ou encore une nouvelle calandre inspirée de la R8 LMS GT3 font leur apparition. Ceci dit au passage, trois fentes apparaissent au-dessus de la calandre, un hommage aux Audi de rallye.

Dans l’habitacle, l’Audi R8 restylée n’a que très peu évolué. L’Audi R8 a beau être confortable, avec un tableau de bord numérique embarquant un système multimédia, le volant sportif à méplat ne laisse aucun doute sur le fait que vous êtes bel et bien dans une sportive.

Quant au bouton de démarrage rouge, véritable pomme dans le jardin d’Eden, n’en parlons pas. Pourtant, l’Audi R8 V10 bi-place reste utilisable au jour le jour. Mais c’est peut-être dans ce domaine qu’elle peut perdre des points, notamment par rapport à une Audi TT RS beaucoup plus polyvalente au quotidien. Ceci dit, on n’achète pas forcément une R8 pour son côté pratique, mais davantage pour la mélodie qui émane de son moteur.

Sous le capot, la dernière version de l’Audi R8 fait office de résistante avec son bloc V10 5,2 L atmosphérique, qu’elle partage avec la Lamborghini Huracan. Dans un monde où le turbocompresseur est roi et où le moteur atmo disparaît comme peau de chagrin, il est important de le souligner. Peut-être est-ce même la dernière génération équipée d’un moteur atmosphérique, donc autant en profiter. Dire que c’est en 2009 qu’Audi associait un V10 à une R8 pour la première fois, le temps semble bien loin.

D’ailleurs, Audi en a profité pour effectuer un léger remaniement au niveau de la nomenclature : nous parlons désormais de R8 V10 Quattro (pour l’entrée de gamme – 570 chevaux pour 550 Nm de couple) et de R8 V10 Performance (au lieu de R8 V10 Plus – 620 chevaux pour 580 Nm de couple).

previous arrow
next arrow
Slider

Côté performances pures, l’Audi R8 est beaucoup plus rapide que l’Audi TT RS en ligne droite, compte tenu de sa vitesse de pointe de 330 km/h (contre 250 km/h pour la TT RS). Mais cela, on pouvait s’y attendre. Sur circuit également, l’Audi R8 est un cran au-dessus d’une TT RS. Malgré un embonpoint, elle jouit d’une véritable philosophie de supercar de par ses formes et sa mécanique.

Comme bien souvent, les ingénieurs Audi ont misé sur la sportivité. L’Audi R8 restylée accueille de nombreuses évolutions techniques, qui la rendent extrêmement diabolique. Précise et efficace, la boîte S-Tronic à double-embrayage et 7 rapports vient dynamiser le tout.

Des modes de conduite adaptés viennent vous épauler au besoin. Les virages et les bosses ne sont pas un problème pour l’Audi R8, qui a été conçue dans ce but. L’Audi R8 est indéniablement plus équilibrée que l’Audi TT RS pour une conduite dynamique, a fortiori sur circuit.

Audi R8 Decennium

previous arrow
next arrow
Slider

Audi a récemment sorti une édition spéciale de son R8, la Decennium. Ce modèle vient fêter les 10 ans du V10 sur la R8, apparu en 2009. Cette édition limitée pourra être vêtue de plusieurs couleurs, sans pour autant faire dans l’exubérance.

En effet, seuls certains gris (gris Daytona, gris Suzuka, gris Kemora etc…) et du noir (Noir Mythos) sont concernés, de quoi contraster avec les jantes 20 pouces couleur bronze. Le carbone est également de la partie, par exemple au niveau des rétroviseurs. L’intérieur quant à lui est très cossu, avec des surpiqûres cuivrées dans l’habitacle et des sièges matelassés.

Cette édition limitée et exclusive reprend la motorisation de la R8 V10 Performance, à savoir un V10 de 620 chevaux. Avec seulement 222 unités dans le monde, vous l’aurez deviné, son prix en Allemagne est annoncé à 222,000 euros.

Audi R8 V10 Quattro

Moteur : V10 5,2 L
Puissance : 570 ch
Couple : 550 Nm
Poids : 1600 kg environ
0-100 km/h : 3,4 secondes
Vitesse max : 330 km/h
Prix : 168,500 euros


Audi TT RS

L’harmonie entre sportivité et polyvalence

1

En 2018, l’Audi TT fêtait ses 20 ans. 20 ans qu’elle s’est imposée dans la gamme de la marque aux anneaux. Pourtant, à ses débuts, on reprochait à l’Audi TT de n’être qu’une Golf glorifiée. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts, et l’Audi TT dans sa version RS est à même de rivaliser avec la supercar Audi, cousine germaine de la Huracan…
À tel point que beaucoup parlent même de “mini R8”. Chez Audi, il s’agit de la plus petite carrosserie, une plateforme qu’elle partage de nos jours avec la VW Golf. Il y a peu, la marque d’Ingolstadt a présenté le restylage de la TT RS, la version la plus puissante, et accompli par la même occasion l’unification de sa gamme TT.

Pourtant, le restylage est assez simple, vu qu’il s’agit pour l’essentiel d’évolutions esthétiques légères. Toutefois, le look de cette nouvelle Audi TT RS est plus sportif et plus viril grâce aux éléments du pack RS, en accord avec le langage esthétique Audi.

Les prises d’air latérales ont été élargies et la face avant remaniée. L’imposante calandre ne change pas, elle conserve le logo Quattro mais est désormais entourée de fentes ici et là pour optimiser les flux d’air.

En revanche, l’arrière est plus explicite, avec des ouïes verticales sous les feux. Par ailleurs, l’auto bénéficie d’un nouvel aileron arrière. En un sens, l’Audi TT RS est beaucoup plus sportive et agréable à regarder, avec une silhouette bien loin des premières générations. Elle s’est inexorablement rapprochée de la véritable sportive et possède tous les éléments qui permettent de la comparer à une Audi R8.

previous arrow
next arrow
Slider

Dans l’habitacle, il n’y a aucune révolution majeure par rapport à la précédente génération. Pourtant, l’Audi TT RS surprend. Là où l’on pouvait s’attendre à être émerveillé par l’intérieur d’une Audi R8, ce n’était pas forcément chose aisée pour la petite soeur de grande série. Et pourtant. Le passage à la version RS n’a en aucun cas ôté le côté sobrement luxueux et accueillant de la TT.

Toutefois, R8 et TT RS ont centré l’instrumentation sur le conducteur et revendiquent un côté sportif : le gros bouton rouge de démarrage est, ici aussi, présent.

Mais la grosse différence en matière d’habitabilité est que l’Audi TT RS est une voiture 2+2. Par conséquent, elle propose beaucoup plus d’espace de chargement, à commencer par un coffre de 280 L (contre 112 L pour l’Audi R8).
L’Audi TT RS s’avère donc beaucoup plus pratique, que ce soit pour transporter des passagers ou des affaires. Il s’agit là très certainement du point déterminant qui rend la TT RS plus accueillante et pratique au quotidien.

Petit détail qui peut sembler anodin, mais dans sa version cabriolet, la capote est deux fois plus rapide à s’ouvrir et à se fermer sur une Audi TT RS (10 secondes) que sur une Audi R8. Ceci peut sembler trivial, mais au jour le jour, l’impact doit être non-négligeable.

previous arrow
next arrow
Slider

Sous le capot, on peut remercier les ingénieurs Audi. En effet, on y retrouve le moteur cinq cylindres TFSI de 2,5 L de la précédente génération, inchangé, qui développe 400 chevaux pour 480 NM de couple, associé à une transmission quattro intégrale.

Beaucoup moins puissante que l’Audi R8, sa motorisation est cependant plus que suffisante pour que la voiture soit exploitée par le commun des mortels. D’autant plus que la TT RS est coupleuse, et ne se laisse pas marcher dessus par l’Audi R8 lors des accélérations et reprises, a fortiori lors d’une conduite sur route sinueuse.

Une boîte automatique S-Tronic à 7 rapports donne de la puissance aux roues et vous permet de prendre votre pied. Le pommeau de vitesse arrondi semble nous rappeler une boîte manuelle des Audi de course d’autrefois. La position de conduite est plus haute et donc légèrement moins sportive, mais le 5 cylindres ne déçoit pas, que ce soit au niveau de la sonorité, ou encore de son comportement général.

previous arrow
next arrow
Slider

Audi TT RS

Moteur : 5 cyl TFSI
Puissance : 400 ch
Couple : 480 Nm
Poids : 1430 kg.
0-100 km/h : 3,7 secondes
Vitesse max : 250 km/h
Prix : 67,700 euros


Bilan

R8 vs TT RS

Les caractéristiques des sportives d’Ingolstadt diffèrent, que ce soit en matière de prix ou encore de puissance. Environ 170 kilos et autant de chevaux les séparent, le combat semble inégal… Pourtant, elles ont quelque chose en commun de très important : le plaisir au volant, que ce soit dans leurs versions coupé ou cabriolet.

Le bilan peut sembler évident, mais il est nécessaire de le rappeler. D’une part, l’Audi TT RS est beaucoup plus pratique et polyvalente qu’une Audi R8. D’autre part, l’Audi R8 est beaucoup plus performante et sportive qu’une Audi TT RS. Mais les défauts de l’une font les qualités de l’autre, et les deux autos sont complémentaires.

Avec une addition qui commence à 67,700 euros pour l’Audi TT RS coupé, nous sommes très loin du prix d’entrée de gamme de l’Audi R8 restylée (168,500 euros). Comment peut-on justifier un écart de près de 100,000 euros entre ces deux autos ? La motorisation ? Le comportement routier ? L’ergonomie et l’habitabilité ?

C’est un peu de tout ça. Comme nous vous l’avions indiqué en intro, l’Audi R8 reste clairement le choix privilégié au sommet de la gamme sportive Audi. L’Audi R8 bénéficie d’une image premium que ne possède pas sa petite soeur. Cependant, l’Audi TT RS se pose clairement comme un premier choix crédible, mêlant plaisir et sportivité, le tout dans un cadre abordable.

Toutefois, il convient de noter que l’avenir de ces icônes est incertain. Notamment celui de l’Audi TT, dont les ventes en Europe sont très loin des A1 ou autres A3. À l’heure actuelle, la marque ne sait toujours pas s’ils souhaitent renouveler ou stopper le modèle. Allons encore plus loin, pourquoi pas envisager une métamorphose complète ?
Mais alors, pourra-t-on encore parler d’Audi TT ?

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.