Pick Up

Dossier spécial PICK UP

Le pick-up en voie de disparition ?

Un grand coup de tonnerre s’opère au royaume du pick-up. Ce segment si particulier a longtemps été favorisé par la législation française grâce à plusieurs exonérations et un régime fiscal particulièrement avantageux. Mais tout ceci va changer au 1er janvier 2019, compte tenu du nouveau paradigme et du climat régnant dans le monde automobile moderne.

En effet, les véhicules de type pick-up ne seront plus exonérés du malus écologique. Concrètement, les motorisations les plus puissantes risquent d’être délaissées, tout comme les finitions les plus luxueuses. Les efforts dans la transition écologique auront donc eu raison du pick-up. Autant vous dire que les beaux jours du pick-up en France semblent assez sombres.

Pourtant, ces véhicules utilitaires s’étaient démocratisés et faisaient désormais partie du paysage urbain. Les professionnels les adorent et en dépendent, vu qu’il s’agit souvent d’un outil de travail adapté et redoutable. C’est pourquoi, le pick-up ne risque pas de disparaître de nos routes françaises. D’autant plus que plusieurs constructeurs ont prévu des restylages pour certains modèles (comme Ford et son Raptor).

Toutefois, il se peut que la tendance qui voyait le développement de pick-up premium et familiaux va connaître un frein. En effet, peut être que la seule exonération de la TVS (taxe sur les véhicules de société) ne sera pas suffisante pour que le pick-up soit une alternative à une voiture qui bénéficierait d’un bonus écologique.

PICK UP EUROPEENS

FIAT FULLBACK : L’Italie a son pick-up

Le constructeur italien est arrivé en 2016, soit assez tard pour proposer un pick-up en Europe. Très peu d’unités du pick-up italien ont été vendues en France depuis sa commercialisation. Pourtant, le Fullback est le fruit d’une collaboration avec Mitsubishi, et partage énormément de similitudes avec son L200.

En effet, à titre d’exemple, seule la partie intérieure de la calandre différencie les deux modèles (une lamelle noire avec le logo Fiat en son centre). Le pick-up italien se veut robuste et fiable en toutes circonstances, tout en gardant une part d’explosivité.

Robuste et polyvalent, imposant et long (5,30 m), le Fiat Fullback est disponible à la fois en cabine approfondie (avec strapontins à l’arrière) et en double cabine (la carrosserie préférée en France). L’habitacle est correct et sans artifices, avec quelques petits détails rustiques (utilisation du plastique). Mais un pick-up est avant tout un utilitaire.

Le Fullback peut assumer jusqu’à 1100 kg en charge utile avec sa benne longue de 1,50 m (pouvant aller jusqu’à 1,80 m avec certaines options), ce qui le place dans le bas de l’échelle. Mais il n’en demeure pas moins utile pour un artisan. Le marche-pied fourni de série et le blocage différentiel central facilitent sans aucun doute son utilisation quotidienne. Son gabarit s’avère difficile à manoeuvrer en ville en absence de caméra de recul. Sa garde au sol permet à ce véritable 4×4 d’arpenter toutes les routes possibles et imaginables, aussi torturées soient-elles.

Sous le capot, on retrouve deux motorisations turbo diesels développant de 150 à 180 chevaux. Une distribution variable permet un faible impact environnemental du véhicule. Peut-être échappera-t-il ainsi au rétablissement du malus écologique ? Quoiqu’il en soit, le propriétaire de l’auto pourra opter entre une boîte manuelle à six vitesses ou une transmission automatique à cinq rapports.

Fiche Technique :
Moteur : 4 cyl  –  Cylindrée : 2442 cm3  –  Benne : 1,52 m  –  Puissance : 181 ch  –  Couple : 430 Nm  –  Poids : 1950 kg
0 à 100 km/h : 10,2 s  –  Vmax : 179 km/h  –  Consommation : 6,4 L /100  –  CO2 : 169 g/km

Prix : 40716 €

Arrow
Arrow
Slider


FORD RANGER : Le roi du pick-up mondial

Le pick-up du constructeur américain Ford est une référence en France mais également dans le monde. Avec plus de 20000 unités vendues, c’est le modèle le plus plébiscité en France, loin devant certains modèles de notre liste. Ford a su maintenir la flamme pour son pick-up phare en l’améliorant continuellement et en gardant sa silhouette robuste. D’ailleurs, il se renouvellera début 2019. Avec plusieurs types de carrosseries disponibles (cabine simple, super cab ou double cabine) et plusieurs finitions (de la XL au Wildtrack, la plus haut-de-gamme), l’auto se veut avant tout destinée au transport de charges importantes. En effet, ce pick-up est équipé d’un système 4×4 performant, facilitant le franchissement.

L’espace intérieur est correctement spacieux, sans être dans la démesure. Ceci dit, dans sa version haut de gamme « Wildtrack », le Ford Ranger peut se targuer d’être un pick-up premium grâce notamment à son habitacle repensé et sa technologie embarquée. En effet, le système SYNC 3 est proposé de série sur le nouveau Ford Ranger.

Le Ranger reste avant tout un utilitaire. Il possède une des plus longue benne (1,55 m) du secteur, qui peut être protégée au choix par un hard-top ou un volet. Le Ranger est également plutôt costaud vu qu’il peut s’occuper d’une charge utile allant jusqu’à 1300 kg et tracter jusqu’à 3500 kg. Ses capacités en termes de franchissement et de tractage sont indéniablement de gros atouts.

De nouvelles motorisations ont continué à booster son aura et son image à travers les ans. Sous le capot, son moteur diesel 2,2 L Duratorq TDCi allant de 130 à 160 ch permet de combler toute une palette de besoins. Mais si la puissance est votre volonté, il vaut mieux se rabattre sur le 3,2L TDCi Duratorq délivrant 200 ch pour 470 Nm de couple. Le client peut même choisir la boîte : manuelle ou automatique (les deux à 6 rapports).

Le Ford Ranger est un savant mélange d’utilitaire avec des airs de SUV. Utilisé dans le cadre professionnel, nonobstant l’environnement, il ne démérite pas en tant que véhicule loisir, conformément à la tendance ces dernières années.

Fiche Technique :
Moteur : 5 cyl  –  Cylindrée : 3198 cm3  –  Benne : 1,55 m  –  Puissance : 200 ch  –  Couple : 470 Nm  –  Poids : 2170 kg
0 à 100 km/h : 10,6 s  –  Vmax : 175 km/h  –  Consommation : 9,7 L /100  –  CO2 : 256 g/km
Prix : 42060 €

Arrow
Arrow
Slider


MERCEDES CLASSE X : Le V6 débarque chez le Classe X

Arrivé parmi les derniers sur le marché, le constructeur allemand n’a pas perdu de temps en cherchant à se singulariser face à la concurrence. Pourtant, ses premiers pas furent assez mous et peu convaincants, la faute à une motorisation qui n’était pas à la hauteur de la marque à l’étoile. Cependant, la Mercedes-Benz Classe X partage la même plateforme que celle du Nissan Navara, preuve que ce dernier est somme toute au niveau. Toutefois, la marque à l’étoile se devait de faire mieux afin de pouvoir prétendre à l’appellation officieuse de « pick-up premium ».

Esthétiquement, la face avant est dans la pure tradition de la marque allemande avec cette grosse calandre à deux barrettes ornée de l’étoile. À titre de comparaison, le Classe X est plus long, plus large et plus bas que le Navara (vu qu’il en partage la plateforme).

C’est pourtant l’intérieur qui lui vaut vraiment l’appellation de pick-up premium. En effet, l’utilisation du cuir de série témoigne d’une finition de qualité.

Le Classe X reste malgré lui un pick-up, avec un confort très loin des berlines de la marque. Cet utilitaire peut transporter jusqu’à 1100 kg de chargement ou tracter 3500 kg. Toutes les qualités nécessaires à l’utilitaire sont là. Par ailleurs, il dispose désormais d’une transmission 4×4 permanente.

Sous le capot, nous avons enfin du changement avec l’apparition d’un V6 sur le modèle Classe X 350d. Après l’Amarok, il s’agit du 2ème V6 dans le segment des Pick-up. Ce nouveau V6 permet des performances fulgurantes dans le domaine, notamment un 0 à 100 km/h en 7,3 secondes, grâce à une boîte de vitesse automatique à 7 rapports. Auparavant, seule existait la motorisation 4 cylindres turbo, empruntée au Renault Trafic. Le prix de ce X 350 d culmine à 51708 euros… sans le malus !

Fiche Technique :
Moteur : V6 diesel  –  Cylindrée : 2987 cm3  –  Benne : 1,59 m  –  Puissance : 258 ch  –  Couple : 550 Nm  –  Poids : 2285 kg
0 à 100 km/h : 7,5 s  –  Vmax :  –  Consommation : 9,0 L /100  –  CO2 : 230 g/km
Prix : 51708 €

Arrow
Arrow
Slider


MITSUBISHI L200 : La 6ème génération du L200 arrive

Fabriqué par le constructeur japonais Mitsubishi en Thaïlande, le L200 a été renouvelé au mois d’octobre 2018 pour une sixième génération. Dans la plupart des pays, le L200 est également connu sous le nom de Triton. Cette sixième génération du modèle sera disponible en France à partir de l’été 2019 (les tarifs n’ont cependant pas encore été communiqués). Ce pick-up emblématique bénéficie d’une sacrée longévité : il existe depuis 1971. Après tout, il a été conçu pour être plus robuste que robuste !

Pourtant, cela sera difficile de rattraper son retard sur le vieux continent, là où le Ford Ranger et d’autres règnent en maître.

En Europe, le Mitsubishi L200 n’est disponible que dans sa version quatre portes ( « Club Cab » ou « Double Cab »). Esthétiquement, le nouveau L200 se veut plus puissant, avec le concept de bouclier dynamique de la face avant. L’intérieur est plutôt moderne, bien agencé et fonctionnel. La nouvelle génération du pick-up bénéficie toutefois des dernières évolutions en matière de sécurité active et d’assistance à la conduite (régulateur de descente, caméra 360°, système anti-collision…).

Mais le L200 reste fidèle à son ADN de véhicule utilitaire, avec un châssis inchangé. Sa motorisation reste inchangée, et lui permet de tracter jusqu’à 3100 kg ou de déplacer 1030 kg dans sa benne. C’est son aspect de tout-terrain plus que de roi du tractage qui est mis en valeur : il bénéficie notamment d’un nouveau mode tout-terrain particulièrement efficace (boue / neige, terre, sable et trial). Sa structure a été rigidifiée, son freinage a été amélioré et les amortisseurs arrière agrandis, ce qui rend le L200 plus robuste et confortable au jour le jour. En ce sens, le L200 est devenu plus polyvalent. Par ailleurs, la transmission intégrale a été améliorée.

Fiche Technique :
Moteur : 4 cyl  –  Cylindrée : 2400 cm3  –  Benne : 1,47 m  –  Puissance : 181 ch  –  Couple : 430 Nm  –  Poids : 1875 kg
0 à 100 km/h : 10,2 s  –  Vmax : 179 km/h  –  Consommation : 12,0 L /100  –  CO2 : 189 g/km
Prix : Non.Communiqué

Arrow
Arrow
Slider


NISSAN NP300 NAVARA : Toujours plus de haut-de-gamme

Plébiscité par la presse spécialisée, la dernière génération du Nissan NP300 Navara est commercialisée en France depuis 2016. En Septembre 2018, une nouvelle finition haut-de-gamme sort pour ce pick-up séduisant : N-guard. Le pick-up est disponible en deux versions: basique (« King Cab ») et haut de gamme (« Double Cab »). Seule la version haut de gamme dispose du moteur 2.3 DCi de 190 chevaux et de la boîte automatique.

Le NP300 Navara est la symbiose entre l’utilitaire et le véhicule loisir. Avec la finition N-Guard, Nissan cherche à le doter d’une technologie digne de ce nom sans sacrifier son look d’aventurier. Seules 3 teintes sont disponibles : gris lunaire, blanc lunaire ou noir métal. Reconnaissable grâce à ses stickers latéraux sur le bas des portières et sur la benne, il s’agit d’un véritable bijou de technologie.

Le modèle reprend les équipements de base du Tekna+ tout en développant des accents noirs sont à noter sur le véhicule (poignées de porte, rétroviseurs, jantes, barres de toit etc…). En matière d’équipements de série, nous retrouvons un toit ouvrant électrique, des radars de stationnement arrière, un freinage d’urgence intelligent, une caméra 360° ou encore des lave-phares. Toutefois, le blocage de différentiel est une option. Dans l’habitacle, le Nissan Navara propose une sellerie mixte gris foncé à surpiqûres jaunes. Original, c’est le moins que l’on puisse dire.

Sous le capot, rien ne change. Sa capacité de tractage a été augmentée pour atteindre 3500 kg, ou charger jusqu’à 1220 kg dans sa benne de 1m58 (une des plus grandes du marché). Le prix de commercialisation n’a pas encore été communiqué par Nissan.

Fiche Technique :
Moteur : 4 cyl  –  Cylindrée : 2298 cm3  –  Benne : 1,58 m  –  Puissance : 190 ch  –  Couple : 450 Nm  –  Poids : 2063 kg
0 à 100 km/h : 10,8 s  –  Vmax : 180 km/h  –  Consommation : 8,7 L /100  –  CO2 : 183 g/km
Prix : 58834 €

Arrow
Arrow
Slider


RENAULT ALASKAN : Le frère français du Navara

Le constructeur français Renault avait beaucoup misé sur son Alaskan, alors qu’il arrivait pourtant en retard sur le marché du pick-up. Commercialisé dès septembre 2017 dans son unique version double cabine, ce pick-up a pourtant connu un début très difficile avec moins de 2000 ventes dans le monde (1,5% des parts de marché).

Une des explications de cette déroute est due à sa familiarité avec le Nissan Navara, pour un prix beaucoup plus élevé. En effet, ce pick-up partage beaucoup de similitudes avec le modèle japonais (environ 90% de pièces communes) dont le châssis, la boîte et le moteur. L’Alaskan est toutefois légèrement plus massif. Nul doute que ce pick-up n’est pas forcément le véhicule idéal pour la ville. Plus adapté aux grands espaces et à un cadre rural, l’Alaskan perd légèrement en polyvalence.

Tout comme le Navara, la silhouette de l’Alaskan fait l’unanimité. Toutefois, l’énorme losange de la calandre semble presque antinomique avec sa volonté premium. Dans l’habitacle, le Renault Alaskan est un des seuls pick-up à proposer cinq vraies places, il est donc véritablement spacieux. Mais son tableau de bord est repris du Navara (bien que cela ne soit pas une critique, loin de là). Les finitions Zen, Life ou Intense sont particulièrement accueillantes. L’Alaskan sait vivre avec son temps, comme en témoigne son intérieur connecté et moderne : prises 12V, ports USB et Bluetooth (dans les versions haut-de-gamme) ou encore un GPS intuitif.

Mais l’âme du pick-up est intacte, avec une benne de 1,57 m surmontée d’arceaux chromés (une des plus longues du segment avec le Navara) avec un volume utile de 1,17 m3. La transmission intégrale facilite les 3500 kg de charge pouvant être remorqués par ce mastodonte. Sa capacité de franchissement est remarquable. Son 4 cylindres coupleux offre une polyvalence nécessaire aux longues escapades.

Il est proposé à partir de 36860 €, soit quelques milliers de plus qu’un Navara. Peut-être que la marque au losange bénéficie d’une meilleure aura, mais tout de même, un tel écart pour la même voiture (ou presque) n’est pas vraiment justifié.

Fiche Technique :
Moteur : 4 cyl DCi  –  Cylindrée : 2298 cm3  –  Benne : 1,57 m  –  Puissance : 190 ch  –  Couple : 450 Nm  –  Poids : 2086 kg
0 à 100 km/h : 10,8 s  –  Vmax : 177 km/h  –  Consommation : 7,0 L /100  –  CO2 : 183 g/km
Prix : 45960 €

Arrow
Arrow
Slider


TOYOTA HILUX : Éditions limitées, plus de confort

Le Toyota Hilux fait partie des références en matière de pick-up. Récemment, Toyota a fêté le cinquantième anniversaire du véhicule avec plusieurs éditions spéciales, au nombre de trois. Tout d’abord les “Black Edition” et “Chrome Edition” (exclusives au marché français). Seuls 50 exemplaires de chaque édition ont été proposées. Ces éditions spéciales reprennent une finition haut-de-gamme Lounge dans une carrosserie double cabine, et proposent de série des jantes alliage 18 pouces ou encore des phares bi-LED. Sous le capot, on retrouve un moteur 2,4L diesel de 150 ch, avec une boîte automatique à six vitesses et la transmission intégrale.

Mais Toyota va encore plus loin avec son édition spéciale “Invincible”. Et là se trouve la clé de sa longévité exceptionnelle. Discret, avec une nouvelle sellerie en cuir noire allant de pair avec des plastiques noirs laqués, le Toyota Hilux est efficace, polyvalent et satisfaisant (et ce malgré une longueur de benne légèrement inférieure à la concurrence : 1,45 m). La motorisation de du Hilux Invincible a été simplifiée avec un seul choix possible: le moteur 2,4 L D-4D de 150 chevaux.

Esthétiquement, cette version profite de feux antibrouillard redessinés, de skis de protection avant et arrière, d’élargisseurs d’ailes, ainsi que de marchepieds et de protections de portes noir mat. Qui dit modèle spécial, dit forcément un badge unique qui va en ce sens.. L’unique motorisation va également en ce sens. Le prix de la version Hilux Invincible est affiché à 43700 euros. Une belle somme, mais pas le plus cher de nos pick-up.

Fiche Technique :
Moteur : 4 cyl turbo  –  Cylindrée : 2393 cm3  –  Benne : 1,45 m  –  Puissance : 150 ch  –  Couple : 400 Nm  –  Poids : 1995 kg
0 à 100 km/h : 13,0 s  –  Vmax : 170 km/h  –  Consommation : 8,40 L /100  –  CO2 : 194 g/km
Prix : 43700 €

Arrow
Arrow
Slider


VOLKSWAGEN AMAROK : Le pick-up sauvage

Le Volkswagen Amarok existe depuis 2010 en Amérique du Sud. La deuxième génération du pick-up allemand arrive en 2016. Son nom original est dérivé de la langue inuit, et signifie « loup ». Ford et Volkswagen réfléchissent à un éventuel partenariat pour produire leurs pick-up respectifs (Ranger et Amarok) sur la même plateforme. Toutefois, ce projet ne devrait pas voir le jour avant au moins 2025.

Esthétiquement, la deuxième génération de l’Amarok bénéficie d’une calandre redessinée, avec des boucliers qui adoptent des angles vifs. Mais au-delà de son look, son atout majeur reste son V6 diesel (dont seule la motorisation de 224 cheveux est commercialisée en France). Vu que les pick-ups ne seront plus exonérés du malus, il faudra faire d’autant plus attention aux achats de pick-up, notamment avec un V6. Mais l’Amarok ne fait plus cavalier seul sur les pick-up armés d’un V6 depuis le Mercedes Classe X 350d.

L’habitacle de l’Amarok est repensé autour de 4 niveaux de finition (Aventura étant le haut-de-gamme). Les finitions font le lien entre le véhicule utilitaire (pare-chocs, poignées de porte, sièges tissus…), qui devient de plus en plus une auto confortable (sièges conforts, cuir Nappa, Navigation de série, Apple CarPlay…). Dans sa version haut de gamme Aventura, l’Amarok utilise des plastiques et cuirs de qualité. Par ailleurs, la liste des options est assez longue, comme souvent sur les pick-up : couvre-tonneau, hard-top, marche-pied ou même feux additionnels sur le toit.

L’Amarok est un pick-up digne de ce nom. Robuste et efficace, il peut assumer jusqu’à 1160 kg en charge utile dans sa benne de 1,56 m. Blocage de différentiel arrière, boîte automatique à 8 rapports, aide à la descente, il s’agit du seul pick-up à offrir trois types de transmission (intégrale permanente, enclenchable ou propulsion).

Fiche Technique :
Moteur : V6  –  Cylindrée : 2298 cm3  –  Benne : 1,56 m  –  Puissance : 258 ch  –  Couple : 580 Nm  –  Poids : 2261 kg
0 à 100 km/h : 7,3 s  –  Vmax : 205 km/h  –  Consommation : 8,40 L /100  –  CO2 : 220 g/km
Prix : 51624 €

Arrow
Arrow
Slider


PICK UP AMERICAINS

JEEP GLADIATOR : Un Wrangler à benne

Certains modèles Jeep sont devenus des icônes, comme le Wrangler, un tout-terrain particulièrement réputé. C’est dans ce cadre favorable qu’une nouveauté fait son apparition : le Jeep Gladiator. Il s’agit d’une déclinaison à benne du Jeep Wrangler. En d’autres termes, c’est une version pick-up du Wrangler. De par son ADN, ce pick-up est unique en son genre et se présente comme un véritable baroudeur, prêt à affronter tous les terrains. Jeep a dévoilé les versions haut-de-gamme de son futur modèle, respectivement les finitions Overland (modèle gris) et Rubicon (modèle rouge).

Son look est donc très similaire à celui du Wrangler Unlimited (la version 4 portes) : robuste, carré, ailes décollées, passage de roues énormes. Mais ce qui fait sa spécificité, c’est sa capacité à se métamorphoser et à s’adapter : les portes sont démontables et le pare-brise rabattable. Un véritable puzzle de possibilités. D’autant plus que le Gladiator peut posséder soit un toit en dur, soit être découvrable (toit en toile). Avec 5,67 mètres de longueur, il n’a rien à envier aux ténors du secteur, les Ranger et autres Navara.

Plusieurs éléments en font un as du franchissement : 3,5 tonnes en remorquage, différentiels avant et arrière à verrouillage électronique, barre antiroulis avant, pneus 33 pouces. Sa benne pourra assumer une charge utile de 725 kg.

Sous le capot, les américains offrent le choix entre deux V6, un bloc essence de 286 ch, ou un bloc diesel de 260 ch (seul ce bloc serait réservé à l’Europe). Quoique ce véhicule ne soit disponible que pour le marché américain actuellement, l’Europe est en ligne de mire. Nous le verrons donc arriver chez nous courant 2020.

Fiche Technique :
Moteur : V6 Pentastar  –  Cylindrée : 3600 cm3  –  Benne : N.C  –  Puissance : 285 ch  –  Couple : 350 Nm  –  Poids : N.C
0 à 100 km/h : N.C  –  Vmax : N.C  –  Consommation : N.C  –  CO2 : N.C
Prix : Non.Communiqué

Arrow
Arrow
Slider


RIVIAN R1T : Le pick-up électrique

S’il y a bien un segment qui n’était pas encore touché par l’élan d’électrification du marché automobile, c’était bien le pick-up. Pourtant, cela vient de changer avec Rivian.

Avec son R1T, l’américain a grillé la politesse à Tesla. Il s’agit du premier pick-up 100% électrique au monde, qui affiche clairement sa prétention de véhicule premium. Lui aussi ne sera pas commercialisé avant 2020, mais il est d’ores et déjà possible de le commander, avec des prix débutant à 69,000 dollars (53,000 €).

Les lignes de l’auto sont assez sommaires : imposant et cubique, ce pick-up n’a pas spécialement cherché à être une oeuvre d’art. Pourtant, le R1T est sacrément agréable à regarder avec son look venu du futur, notamment grâce à ses optiques et signatures lumineuses inhabituelles. Les larges bandeaux à LED à l’avant et à l’arrière lui confèrent une silhouette robotique et presque rassurante.

Dans l’habitacle, Rivian a frappé fort en s’inspirant notamment du minimalisme et de la modernité propre à Tesla. Un immense écran tactile de 15 pouces trône au milieu du tableau de bord. Les prises sont multiples, les passagers arrière seront divertis par des écrans. Spacieux, le R1T semble également être très confortable et cossu, comme en témoigne ses sièges et son volant en cuir. Les véhicules électriques sont souvent riches en aides à la conduite, et le Rivian R1T ne déroge pas à la règle. Un degré de conduite autonome de niveau 3 est d’ores et déjà prêt à être mis en oeuvre.

Sous le capot, quatre moteurs électriques de 147 kW propulseront ce monstre jusqu’à 200 km/h, avec une transmission intégrale. Quant aux performances, elles vont dépendre de la taille de la batterie. En effet, Rivian propose 3 offres, allant de 105 à 180 kWh, avec une autonomie allant respectivement de 370 km à 640 km. N’oublions pas l’âme du pick-up : le R1T a une charge utile de 800 kg, mais peut tracter jusqu’à 5000 kg. Impressionnant.

Fiche Technique :
Moteur : électrique  –  Cylindrée : /  –  Benne : / –  Puissance : N.C  –  Couple : N.C  –  Poids : N.C
0 à 100 km/h : 3,2 s  –  Vmax : 200 km/h  –  Consommation : 0 L/100  –  CO2 : 0 g/km
Prix : 53000 €

Arrow
Arrow
Slider

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.