Audi-TT-20-Ans-1

L’audi TT fête ses 20 ans

Le petit coupé deux portes d’Audi est depuis 20 ans un succès commercial. Sa silhouette si particulière est aisément reconnaissable, non seulement chez les inconditionnels de la marque à l’anneau, mais également chez tous les passionnés d’automobile. L’Audi TT correspond à l’image que se fait Audi de l’émotion, mise en forme et en fonction.

De nos jours, ce sont plus de 500,000 unités du célèbre modèle qui ont été vendues à travers le monde, toutes générations confondues. L’Audi TT est un coupé 2+2. Cela signifie qu’il s’agit avant tout d’une deux places, avec 2 places arrière d’appoint. Ces places arrières, peu confortables au quotidien, servent davantage à dépanner.

Inspirée d’un ancien modèle d’une marque aujourd’hui disparue, la première génération de l’Audi TT a été commercialisée en 1998. L’Audi TT tient son nom de la TT de la marque NSU, un coupé à moteur arrière des années 60. La NSU TT est un modèle issu d’une des 4 marques à l’origine d’Audi (absorbée en 1977). Par ailleurs, TT signifie « Tourist Trophy ». Ce nom est un double hommage : d’une part à la mythique course organisée chaque année sur l’île de Man en Grande-Bretagne. La marque NSU s’illustra dans la célèbre compétition, ce qui l’amena à baptiser un de ces modèles « TT » en 1965. D’autre part au passé de fabricant de motos de la marque NSU.

Tout comme l’incroyable course éponyme dont elle a hérité du monde, l’Audi TT a su faire fantasmer et inspirer les passionnés depuis près de 20 ans. L’Audi TT est devenu une véritable voiture-étendard pour la marque aux anneaux, au point de devenir un modèle incontournable de la gamme.

En 2018, l’Audi TT fête ses 20 ans. La voiture devenue culte a connu trois générations jusqu’à présent. Cependant, son histoire a commencé quelques années auparavant, sous la forme d’un concept-car qui a révolutionné le design automobile des années 90.

Génèse

genese-1
genese-2
genese-3
genese-4
genese-5
genese-6
Arrow
Arrow
Slider

La volonté de créer un petit coupé chez Audi ne date pas d’hier. D’ailleurs, le développement de la voiture a commencé au printemps 1994, au Centre de Design d’Audi, à Ingolstadt. Le projet se poursuit ensuite au centre de design californien de la marque. À l’époque, uniquement six designers travaillaient discrètement sur le projet : J. Mays, Thomas Freeman, Peter Schreyer, Harmut Warkuss, Martin Smith et Romulus Rost.

Le résultat final arrivera après un an et demi de travail d’arrache-pied. Comme la plupart des voitures modernes, l’Audi TT a connu un concept-car avant sa commercialisation finale. Celui-ci a été présenté au salon de Francfort en 1995.

Le concept-car « Audi TT Coupé Concept » a été présenté le 12 Septembre à Francfort. Il s’agit d’un coupé répondant à plusieurs idées et concepts. Premièrement, la marque allemande a cherché la pureté du design, la pureté de la ligne. Deuxièmement, la quête de caractéristiques techniques exclusives faisait partie des buts recherchés.

Une version roadster (« Audi TTS Concept ») est également exposée au salon de Tokyo le 27 octobre de la même année (1995). Ce concept préfigure quant à lui le TT Roadster.

Le concept ne tardera pas à conquérir les coeurs et sera particulièrement appréciée. Suffisamment pour que le généraliste allemand se lance dans l’aventure 3 ans plus tard avec un modèle de série. En effet, face à l’enthousiasme de la presse et du public lors des salons de Francfort et Tokyo, Audi décida de commercialiser le modèle. La direction voulait que le modèle reste au plus proche du concept-car, renonçant par la même occasion à toute ressemblance avec le reste de la gamme Audi à cette époque.


AUDI TT 8N (1998-2006)

genese-1
Audi-TT-8N-1
genese-2
Arrow
Arrow
Slider

L’Audi de première génération adopte un style très proche du concept initial. L’Audi TT 8N a été commercialisée pendant près de 8 ans, tout d’abord sous la forme d’un coupé (septembre 1998), puis d’un roadster (août 1999). Cette première génération de l’Audi TT s’est vendue à plus de 270,000 exemplaires dans le monde.

Reposant sur la plateforme A de Volkswagen (la même que la Golf IV), la première Audi TT partage ses défauts. Notamment une suspension assez dure, qui rend le véhicule inconfortable sur route bosselée. Par ailleurs, la motricité est également compromise dans ce genre de situation. Mais son plus grand défaut était sa stabilité à haute vitesse : plusieurs accidents à déplorer ont beaucoup fait parler la presse spécialisée. Afin de résoudre ce problème d’aérodynamisme, un aileron arrière a été installé dans le but de générer davantage d’appui (67 kg au lieu de 24 kg initialement), afin de pallier aux désagréments causés par la haute vitesse. De plus, la suspension a également été modifiée. Toutes les Audi TT ont fait l’objet d’un rappel afin d’être équipées des nouvelles modifications. De plus, l’ESP était dorénavant proposé de série.

Par ailleurs, une transmission mécanique séquentielle DSG à double-embrayage est proposée en option dès 2004. Concrètement, ceci permet à la voiture de passer les vitesses en 200 millisecondes, ce qui garantit non seulement une sportivité indéniable au modèle, mais également une linéarité à la fois dans l’accélération et les rétrogradages.

Sur la première génération, seules des motorisations essence sont proposées. À ses débuts, l’Audi TT 8N est équipée d’un moteur 4 cylindres 1,8 L Turbo (1781 cm3). Celui-ci existe sous plusieurs formes, développant de 150 à 225 chevaux. Début 2003, un V6 3,2 litres (3189 cm3) fait son apparition (juste après la nouvelle boîte de vitesse DSG). Ce dernier pousse la puissance à 250 chevaux à 6300 tr/min et développe un couple de 320 Nm.

Fiche technique :

essence

Moteur : Essence (5439 cm3)
Puissance : 345 ch
Couple : 509 Nm
Vmax : 231 km/h
0 à 100 km/h : 7,2 secondes
Conso mixte : 15 L / 100km
Emission CO2 : 343 g/km


AUDI TT 8J (2006-2014)

genese-3
Audi-TT8J
genese-4
Arrow
Arrow
Slider

La deuxième génération de l’Audi TT porte le nom technique officiel d’Audi TT 8J. La TT8J sera restylée en 2010. La voiture prend comme base la plateforme de la Golf V. L’ADN de la TT est conservée par le designer automobile Jorge Diez, à l’origine du projet. Esthétiquement, la TT 8J reprend les codes de son ascendante tout en adoptant un nouveau langage esthétique, sans faire table-rase du passé.

En effet, cela aurait été une erreur de modifier de fond en comble un modèle dont les formes si particulières ont fait sa réussite. L’Audi TT 8J garde les rondeurs de la TT 8N, mais adopte une nouvelle calandre « Single Frame » (devenu depuis élément stylistique de la marque). À l’avant, les phares sont étirés en amande. À l’arrière, ceux-ci sont presque révolutionnaires pour la marque aux anneaux : des rectangles opaques forment des carrés lumineux. Les prises d’air, quant à elles, sont généreuses et répondent à un besoin de refroidissement moteur.

Quand bien même cette nouvelle génération est plus longue, plus large et plus haute que l’Audi TT 8N, l’auto ne perd pas pour autant en sportivité grâce à son nouveau châssis composé à 69% d’aluminium. Elle est d’ailleurs plus légère de 50 kg. Bien évidemment, l’Audi TT 8J est plus aboutie que son prédécesseur. Elle corrige notamment les soucis d’aérodynamisme rencontrés sur la première génération. En effet, un aileron rétractable est installé de série sur la seconde génération de l’Audi TT. Celui-ci se relève à partir de 120 km/h pour assurer l’appui nécessaire.

L’intérieur est plus soigné et correspond davantage à l’image premium de la marque aux anneaux. Les touches de chrome à l’intérieur sont monnaie courante (cerclage des aérateurs, pourtour du levier de vitesses etc…). L’utilisation de matériaux nobles comme le cuir ou l’aluminium, alliée à une finition exemplaire, font de l’Audi TT 8J une réussite assurée.

En ce qui concerne les motorisations, la TT 8J voit apparaître un moteur diesel (4 cylindres 2,0 L TDI, avec une transmission Quattro de série). Toutefois, c’est le nouveau bloc 4 cylindres turbo essence à injection directe qui sera sans aucun doute la vedette. Il existe plusieurs versions de ce bloc : 1,8 TFSI, 2,0 TFSI (transmission Quattro en option). Le fameux V6 3,2 FSI a été retravaillé pour délivrer des performances encore meilleures, et fait bande à part avec ses 6 cylindres.

Fiche technique :

diesel

LxlxH : 4178 x 1842 x 1358 mm
Moteur : 4 cyl (L4) 2,0 TDI (1968 cm3)
Puissance : 170 ch
Couple : 350 Nm
Vmax : 226 km/h
0 à 100 km/h : 7,5 secondes
Consommation mixte : 5,3 L / 100km
Emission CO2 : 139 g/km

essence

LxlxH : 4178 x 1842 x 1358 mm
Moteur : V6 3,2 L
Puissance : 250 ch
Couple : 320 Nm
Vmax : 250 km/h
0 à 100 km/h : 5,9 secondes
Consommation mixte : 10,3 L / 100km
Emission CO2 : 247 g/km


AUDI TTS 8J (2008-2014)

Audi-TTS-8J-3
Audi-TTS-8J-2
Arrow
Arrow
Slider

Ce modèle a été présenté au salon de l’automobile de Détroit en 2008. Une fois n’est pas coutume, le nom de l’Audi TTS 8J est une référence à l’histoire de la marque NSU, absorbée par Audi. La NSU Prinz TTS, introduite en février 1967, a été spécialement conçue pour la course et le rallye.

Ce modèle, disponible en coupé et en roadster. Esthétiquement, peu de choses changent. Les phares avant adoptent désormais le liseré LED disponible sur l’ensemble de la gamme. Le pare-choc avant, les bas de caisses sont légèrement modifiés pour ajouter une once de sportivité. À l’arrière, le nouveau diffuseur reçoit un échappement à 4 sorties chromées.

La suspension active Audi Magnetic Ride, inaugurée sur l’Audi R8, est livrée de série sur les Audi TTS 8J, et est abaissée de 10 mm. Tout comme la transmission intégrale Quattro (disponible de série sur tous les modèles S de la marque aux anneaux). En revanche, la boîte de vitesse à double-embrayage S-Tronic n’est quant à elle disponible qu’en option.

Niveau motorisations, L’Audi TTS 8J s’offre une version améliorée du 2,0L TFSI développant jusqu’à 272 chevaux pour 350 Nm de couple.

Fiche technique :

diesel

LxlxH : 4178 x 1842 x 1358 mm)
Moteur : 4 cyl 2,0 TDI (1968 cm3)
Puissance : 170 ch
Couple : 350 Nm
Vmax : 228 km/h
0 à 100 km/h : 7,4 secondes
Consommation mixte : 6,5 L / 100km
Emission CO2 : 139 g/km

essence

LxlxH : 4178 x 1842 x 1358 mm
Moteur : 5 cyl TFSI (L5) (2480 cm3)
Puissance : 272 ch
Couple : 450 Nm
Vmax : 250 km/h
0 à 100 km/h : 4,6 secondes
Consommation mixte : 9,5 L / 100km
Emission CO2 : 247 g/km


AUDI TT-RS 8J (2009-2014)

Audi-TT-RS-8J-1
Audi-TT-RS-8J-3
Audi-TT-RS-8J-2
Arrow
Arrow
Slider

Présentée au Salon de l’automobile de Genève en 2009, l’Audi TT-RS a été développée par la branche haute-performance Quattro GmbH. Il s’agit du premier modèle compact et sportif de la marque à porter l’appellation « RS », jusqu’alors réservée aux breaks (ex: RS2 Avant). C’est également le premier modèle RS à ne pas être assemblé à l’usine Quattro, mais directement à l’usine dédiée à l’Audi TT, en Hongrie.

Les équipements sont ceux de l’Audi TTS, avec un système audio BOSE, un capteur de lumière, un pack cuir. Le châssis sport est spécifique et les freins ont été améliorés. La boîte de vitesse S-Tronic fait son apparition de série sur les TT-RS à partir de 2010. En revanche, la transmission Quattro est d’emblée proposée de série (comme sur tous les modèles de la famille RS). La suspension “Audi Magnetic Ride” est en option.

Ce modèle existe en version coupé mais également roadster. L’aileron arrière est soit fixe (soit mobile, optionnel). Les sièges ont été modifiés : il s’agit de sièges Recaro RS déjà présents sur l’Audi B7 RS4 (sièges optionnels).
La version TT RS n’existe qu’en essence, et est équipée d’un 5 cylindres TFSI de 2,5 L qui développe la bagatelle de 340 chevaux. Quand bien même la vitesse maximale théorique est de 280 km/h, elle est électroniquement bridée à 250 km/h par Audi. Cependant, pour ce modèle, Audi a ajouté une option permettant de passer outre cette limite pour atteindre les 280 km/h. La boîte de vitesse automatique DSG à 7 rapports est proposée à partir de 2010.
Une version encore plus puissante, la TT RS Plus a vu le jour en 2012. Celle-ci est équipée d’un moteur suralimenté, développant 355 chevaux pour 465 Nm de couple.

Fiche technique :

essence

LxlxH : 4178 x 1842 x 1358 mm
Moteur : 5 cyl TFSI (L5) (2480 cm3)
Puissance : 355 ch
Couple : 465 Nm
Vmax : 280 km/h
0 à 100 km/h : 4,1 secondes
Consommation mixte : 12,4 L / 100km
Emission CO2 : 247 g/km


AUDI TT 8S (2014 – actuellement)

Audi-TT-8S-1
Audi-TT-8S-3
Audi-TT-8S-2
Arrow
Arrow
Slider

Il s’agit de la troisième génération de l’Audi TT. La TT 8S est l’actuelle génération de la petite coupé Audi. Présentée au Salon de l’Automobile de Genève en 2014, l’Audi TT 8S partage désormais sa plateforme avec les Volkswagen Golf VII et Audi A3 (plateforme MQB).
Disponible en coupé et en roadster (depuis 2015), la TT 8S demeure fidèle aux codes esthétiques de la première génération de 1998. Telle était la volonté des designers. La recette est la même : améliorer la voiture avec les avancées technologiques, en faisant en sorte que son style n’évolue pas radicalement. Le profil est athlétique, les lignes pures et tendues, l’arrière galbé. La calandre Single Frame est élargie, anguleuse, pour coller au nouveau langage de la marque aux anneaux. Par ailleurs, petite nouveauté : les quatre anneaux sont désormais apposés sur le capot (comme sur l’Audi R8). Au final, peu de choses changent avec l’Audi TT 8S, si ce n’est l’empattement qui augmente légèrement.
À l’intérieur, l’habitacle est sportif et épuré. Celui-ci est directement inspiré de l’univers aéronautique (par exemple, les aérations en forme de turbine). Tout a été construit autour du conducteur afin de lui procurer une expérience de conduite de qualité, rimant avec plaisir. De surcroît, le coffre du petit coupé augmente de 17 L pour atteindre 305 L de contenance. En ce qui concerne les technologies embarquées, l’Audi Virtual Cockpit permet de retrouver toutes les informations utiles au conducteur grâce à un tableau de bord entièrement digital de 12,3 pouces. Ce système ergonomique est situé dans la ligne de mire du conducteur. Intuitif, il se commande à partir du volant. De plus, il est possible de tracer les lettres sur la molette tactile pour obtenir des résultats et débuter la navigation sur l’écran.
En ce qui concerne les motorisations, nous retrouvons le bloc diesel 2,0 TDI. Ce dernier développe à présent 184 chevaux. L’Audi TT 8S reprend le 2,0 TFSI de la Volkswagen Golf VII GTI Performance. Une version plus sportive, l’Audi TTS 8S est lancée en 2014. Cette dernière abrite un moteur essence 4 cylindres en ligne (1984 cm3) développant 310 chevaux pour 390 Nm de couple.

Fiche technique :

diesel

LxlxH : 4177 x 1832 x 1353 mm
Moteur : 2,0 TDI (1968 cm3)
Puissance : 184 ch
Couple : 380 Nm
Vmax : 234 km/h
0 à 100 km/h : 6,7 secondes
Consommation mixte : 5,4 L / 100km
Emission CO2 : 142 g/km

essence

LxlxH : 4177 x 1832 x 1353 mm
Moteur : 4 cylindres 2,0 TFSI (1984 cm3)
Puissance : 310 ch
Couple : 390 Nm
Vmax : 250 km/h
0 à 100 km/h : 4,9 secondes
Consommation mixte : 6,9 L / 100km
Emission CO2 : 169 g/km


AUDI TT RS 8S (2016 – actuellement)

Audi-TT-RS-8S-1
Audi-TT-RS-8S-3
Audi-TT-RS-8S-2
Arrow
Arrow
Slider

En 2016, L’Audi TT RS 8S voit le jour au Salon de Pékin. Commercialisée à l’automne 2016, cette version peut être actuellement considérée comme la version ultime de l’Audi TT. Disponible en version coupé et cabriolet, il s’agit de la compacte la plus dynamique de la marque aux anneaux.
Esthétiquement, la TT RS 8S est particulièrement singulière. À l’avant, une lame argentée vient donner de l’agressivité. Comme si elle en avait besoin, avec ses éléments aérodynamiques. En effet, la TT RS 8S se voit affublée d’un aileron fixe, ainsi que d’un diffuseur doté de deux sorties d’échappement. Le châssis a été revu, l’auto s’en trouve plus efficace et bénéficie d’un comportement plus agile.
À l’intérieur, trêve de superflux. Le volant à méplat typiquement sportif est en cuir et alcantara. Seul le Virtual Cockpit est intégré et demeure l’unique instrumentation du véhicule. La TT RS 8S est certes sportive, mais elle n’en est pas moins polyvalente. Il s’agit là d’un des véritables atouts de ce véhicule, pouvant être utilisé au quotidien sans aucun problème.
Encore une fois, le moteur 2,5 L TFSI a été retravaillé pour atteindre les 400 chevaux pour 490 Nm de couple Ce moteur essence permet de conserver la sonorité si particulière de l’Audi TT, et ce malgré les tendance de plus en plus fortes cherchant à se défaire de certains types de moteurs trop gourmands.
La vitesse est électroniquement bridée à 250 km/h, mais il est possible de débloquer le compteur pour atteindre les 280 km/h (option Audi). Bien évidemment, la transmission intégrale Quattro est de série. De plus, seule la boîte automatique S-Tronic à double-embrayage et 7 rapports est proposée (aucune boîte manuelle pour le moment).

Fiche technique :

essence

LxlxH : 4177 x 1832 x 1353 mm
Moteur : 2,5 TFSI
Puissance : 400 ch
Couple : 490 Nm
Vmax : 280 km/h
0 à 100 km/h : 3,7 secondes
Consommation mixte : 6,9 L / 100km
Emission CO2 : 169 g/km

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *