Youngtimers

Youngtimers : Jeune voiture de collection

Classique et collection

Le monde automobile est riche et varié, avec ses tendances, ses sous-cultures et ses multiples passions. Les Youngtimers font figure de symboles emblématiques de la culture automobile. Mais qu’est-ce qu’un Youngtimer ? Comment peut-on définir ce type de voiture des années 70-90, qui ont marqué leur génération ?

Les Youngtimers sont des automobiles qui ont marqué leur époque et nous font revivre un passé révolu avec une pointe de nostalgie. Ce sont des véhicules charismatiques, souvent briseur de codes, aux lignes épiques pour l’époque, révolutionnaires en matière technologique. La plupart du temps, ils offrent également une expérience de conduite exceptionnelle.

Souvent abordables et populaires, ces voitures trouvent un intérêt particulier aux yeux des passionnés mais également des collectionneurs. D’ailleurs, beaucoup sont devenues des objets de spéculation de par leur aura. Au-delà du véhicule daily ou du véhicule plaisir, nous nous retrouvons face à de véritables autos de collection, comme certaines Peugeot 205 GTI ou BMW M3 E30.

Impossible de tous les lister tant ils sont nombreux, mais nous vous avons réservé une petite liste non-exhaustive de certains modèles Youngtimers parmis les plus réputés et les plus connus.

Alfa Romeo Alfasud Sprint (1976)

Le coupé sportif des années 80

L’Alfa Romeo Alfasud est une italienne qui a connu un début de vie compliqué. Les passionnés s’attendaient à une véritable sportive et se retrouvent avec une auto populaire, traction qui plus est.

Mais dans sa version coupé 4 places, baptisée “Sprint”, avec sa calandre verticale et ses quatre feux ronds, c’est un succès immédiat. D’autant plus qu’il y en avait sous le capot dès sa sortie, avec 76 chevaux et 165 km/h de vitesse de pointe.

Des performances et un agrément de conduite qui, encore de nos jours, fait le bonheur des collectionneurs. Plusieurs versions aux motorisations toujours plus puissantes verront le jour (quand bien même la Série 1 a la préférence des Alfistes), permettant à la petite italienne de se faire une place dans le coeur des passionnés. En effet, ce sont plus de 110,000 unités qui se sont vendues en 14 ans d’existence. Mais beaucoup trop ont été victimes de la rouille.

Fiche Technique :
Moteur : 4 cyl  –  Puissance : 75 ch  –  Couple : 104 Nm  –  Poids : 915 kg  –  0-100 km/h : 11,1 s  –  Vmax : 165 km/h
Prix : 1500 – 10 000 €

previous arrow
next arrow
Slider


BMW M3 E30 (1986)

Une pépite allemande

La première BMW M3 est déclinée de la BMW Série 3 E30 de 1982. Cette auto a été créée pour rivaliser avec les Mercedes-Benz 190 et Ford Sierra RS Cosworth. La BMW M3 E30 a su créer une berline sportive, une sportive avec le confort d’une routière. Son look a fait fureur dès sa sortie en 1986. Véritable concentré de technologies, la série 3 E30 est une propulsion indétrônable, qui inaugura la transmission intégrale (qui deviendra le xDrive).

Les premières BMW M3 étaient équipées d’un moteur S14 (étroitement dérivée de la Formule 1) développant 195 chevaux (puis jusqu’à 215 chevaux). Autant vous dire que l’on ressent la sportivité du département M malgré les années. De nos jours, la BMW M3 E30 est devenue une Youngtimer particulièrement prisée, notamment compte tenu de ses différentes carrosseries : 2 portes, 4 portes, break, cabriolet… Fiable et facile à conduire malgré un entretien pouvant s’avérer fastidieux, elle reste de nos jours assez difficile à trouver dans un bon état et d’origine.

Cette auto personnifie le mouvement YoungTimer, une auto plaisir, relativement abordable.

Fiche Technique :
Moteur : 4 cyl en L  –  Puissance : 238 ch  –  Couple : 241 Nm  –  Poids : 1200 kg  –  0-100 km/h : 7,0 s  –  Vmax : 245 km/h
Prix : 70 000 – 80 000 €

previous arrow
next arrow
Slider


Citroën BX GTI 16 soupapes (1987)

Mal-aimée, mais tellement efficace

La BX GTI 16 soupapes est inspirée de la BX de 1982. Depuis, plusieurs évolutions ont vu le jour : BX GT, BX Sport et enfin, BX GTI. Mais ce n’est qu’en 1987 que la version ultime de la BX vît le jour : moteur 1,9 L avec 16 soupapes, développant 160 chevaux. Cette année là, Citroën donne naissance à cette berline moyenne familiale, avec une mécanique inhabituellement puissante pour l’époque. Disons-le, avec à peine 1070 kg sur la balance, cette auto s’éloignait des idées reçues.

La BX GTI 16 soupapes est une véritable sportive, avec un design dessiné par Bertone. D’ailleurs, c’est ce même design, un peu étrange, qui ne lui ont pas rendu service face à d’autres choix (Peugeot 405 ou Renault 21). Mais quoiqu’il en soit, la BX GT 16 soupapes répond présent, avec une tenue de route inégalée et une faible production (7000 exemplaires de la “GTI 16 soupapes”, et 8000 pour la “16 soupapes”). Compte tenu de toutes ces qualités, il est aisé de comprendre pourquoi l’auto est désormais un classique au sein des Youngtimers de nos jours.

Fiche Technique :
Moteur : 4 cyl en L  –  Puissance : 160 ch  –  Couple : 181 Nm  –  Poids : 1070 kg  –  0-100 km/h : 7,9 s  –  Vmax : 218 km/h
Prix : 1000 – 10 000 €

previous arrow
next arrow
Slider


Citroën AX Sport (1987)

Au coeur de la légèreté

La Citroën AX Sport de 1987 est inspirée de l’AX, remplaçante de la Visa. Cette auto est un pur produit du tout récent département Compétition de Citroën, qui présente une ligne plutôt moderne. Son look à base d’autocollants aux allures sportives, des jantes en tôle 13 pouces blanches inspirées du rallye, élargisseurs d’ailes… un sacré look.

Cette version sportive a permis à l’AX de rebooster ses ventes. La philosophie de l’AX Sport est simple : la légèreté avant la puissance. En ce sens, le constructeur français fait la chasse aux kilos plutôt qu’aux chevaux, comme avait fait Talbot avec la Samba Rallye. Sous le capot, on retrouve un 4 cylindres de 1294 cm3 développant 95 chevaux. Vous l’aurez remarqué, c’est peu en comparaison des concurrentes à l’époque. Mais avec 715 kg sur la balance et une carrosserie aérodynamique, la Citroën AX Sport a de sérieux avantages à offrir et des performances similaires.

L’AX Sport reste très appréciée, malgré un habitacle dégarni, pour ne pas dire austère. Très peu d’équipements de série (car superflus dans la chasse aux kilos). Sa côte de popularité demeure intacte, notamment car elle reste abordable par rapport à ses concurrentes !

Fiche Technique :
Moteur : 4 cyl en L  –  Puissance : 95 ch  –  Couple : 113 Nm  –  Poids : 715 kg  –  0-100 km/h : 9,2 s  –  Vmax : 183 km/h
Prix : 3000 – 12 000 €

previous arrow
next arrow
Slider


Ford Escort RS Cosworth (1992)

Héritière du rallye

Héritière de la Sierra Cosworth, la Ford Escort RS Cosworth reprend la philosophie mais sur une auto compacte : empattement raccourci pour plus de vivacité et de maniabilité. Cette auto a longtemps été le fer de lance de la marque à l’ovale en rallye, symbole des groupes A. Son look est atypique, un physique d’athlète instantanément reconnaissable grâce à son énorme aileron arrière, ou encore sa lame de bouclier avant. Même dans sa version routière civilisée, l’Escort RS Cosworth est une réussite totale. Son charisme et son efficacité par rapport à d’autres concurrentes en font un choix solide.

La Ford RS Cosworth est la brutalité à l’état pur, une auto qui sait distiller des sensations comme seules les Youngtimers savent le faire. Fort heureusement, le véhicule est équipé d’une transmission intégrale…. Sous le capot, on retrouve le 4 cylindres en ligne de la Sierra Cosworth, mais catalysé et avec turbocompresseur. Celui-ci développe désormais de 220 à 227 chevaux (selon les versions).

Authentique, charismatique, il s’agit d’un véhicule qui vous replonge dans l’ambiance des années 90 et qui a su laisser une trace indélébile dans l’histoire automobile. Qui plus est, son entretien est assez facile, mais onéreux.

Fiche Technique :
Moteur : 4 cyl en L  –  Puissance : 220 ch  –  Couple : 290 Nm  –  Poids : 1275 kg  –  0-100 km/h : 6,3 s  –  Vmax : 240 km/h
Prix : 8000 – 20 000 €

previous arrow
next arrow
Slider


Jaguar XJS (1975)

Une GT sportive

En un sens, la Jaguar XJS est la remplaçante de la Type E de 1961. Jaguar reprend une carrosserie fermée de type Grand Tourisme, avec une ligne sculpturale et craquante. Et surtout, un moteur tonitruant : un V12 de 5,3 litres. La philosophie de la voiture était avant tout de plaire au marché américain, avec un véhicule prestigieux sans pour autant être sportif (malgré la présence des 12 cylindres). Mais les clients de la marque au jaguar n’ont pas spécialement accroché à ce modèle.

Pourtant, l’intérieur est cossu et très confortable, rendant les longs trajets agréables. Le cuir est présent, mais presqu’aucune boiserie. Mais son moteur beaucoup trop gourmand (une moyenne qui flirte avec les 20 litres au 100) décourage et déçoit. Côté sensations de conduite, nouvelle déception : la présence d’une transmission automatique à 3 rapports de série. Ceci n’est pas du goût des passionnés vis-à-vis de l’héritage de la Type E, qui lui réservent un accueil froid réservé.

La Jaguar XJS est donc un modèle mitigé mais emblématique, avec une durée de vie exceptionnellement longue (1975-1996) qui connaîtra une pléthore d’évolutions, avec des versions cabriolet et des motorisations nombreuses et variées. Pourtant, la XJS symbolise la philosophie Jaguar de l’époque : sportive mais GT dans l’âme. Youngtimer accessible, elle a de bonnes performances et un moteur d’exception.

Fiche Technique :
Moteur : V12 5,3 L  –  Puissance : 295 ch  –  Couple : 433 Nm  –  Poids : 1755 kg  –  0-100 km/h : 7,8 s  –  Vmax : 243 km/h
Prix : 9000 – 50 000 €

previous arrow
next arrow
Slider


Lancia Delta HF Integrale (1987)

Un mythe toujours vivant

L’histoire de cette auto mythique commence suite à l’arrêt des Groupe B, les monstres du rallye. La Lancia Delta HF, une berline compacte, reprend donc le flambeau en 1979. Ses lignes et ses formes, dessinées par Giugiaro, sont intemporelles et n’évolueront que très peu pendant toute la durée de vie de l’auto. En 1987, naît la Delta HF Integrale, une version à quatre roues motrices, avec des ailes un peu plus élargies. Et surtout, un comportement routier hors-pair.

La version rallye de l’auto connaît un succès incommensurable, et engrange victoire sur victoire, ce qui contribue fortement à l’aura du véhicule. Devenue un mythe, véritable reine des rallyes, la Lancia Delta a prouvé au monde son potentiel et ses qualités.

Pour toutes ces raisons, cette auto est prisée et désirée des collectionneurs (à tel point qu’une version moderne est sortie fin 2018, la “Lancia Delta Futurista”). Son statut justifie certains prix excessifs actuels, pourtant il est rare et compliqué d’en dénicher une en bon état. En effet, ces autos ont souvent été malmenées, compte tenu de leur histoire.

Fiche Technique :
Moteur : 4 cyl en L  –  Puissance : 200 ch  –  Couple : 304 Nm  –  Poids : 1250 kg  –  0-100 km/h : 6,7 s  –  Vmax : 217 km/h
Prix : 10 000 – 50 000 €

previous arrow
next arrow
Slider


Mercedes-Benz 190E (1988)

La force tranquille

Présentée en 1983, la “Baby Benz”, plus connue sous le nom de Mercedes-Benz 190E est une petite berline compacte (et sera remplacée par la Classe C en 1993). Cette concurrente indirecte des BMW M3 E30 (notamment dans sa version 190E 2,5-16) est robuste et désirée pour son image statutaire d’une part, et son comportement routier d’autre part. Elle reste beaucoup moins sportive et agressive que sa soeur bavaroise. Mais, increvable, cette Youngtimer peut s’avérer être un daily : pratique et joueuse à la fois.

À l’intérieur, nous retrouvons toute la qualité du constructeur allemand.

Sous le capot, on retrouve le moteur 2 litres développant 122 chevaux. Rien d’extraordinaire, mais cette propulsion bénéficie d’un système de suspension arrière exceptionnel, avec une expérience de conduite tout en souplesse. La Mercedes 190E est une auto puissante, fiable et discrète. Sa côte varie, et beaucoup d’exemplaires ont été victimes de modifications souvent douteuses. En trouver une d’origine et en bon état n’est pas impossible, mais il faudra y mettre le prix.

Fiche Technique :
Moteur : 4 cyl  –  Puissance : 122 ch  –  Couple : 178 Nm  –  Poids : 1140 kg  –  0-100 km/h : 10,4 s  –  Vmax : 195 km/h
Prix : 5000 – 20 000 €

previous arrow
next arrow
Slider


Peugeot 205 GTI (1984)

Icône française

S’il y a bien une voiture qui peut incarner la Youngtimers aux yeux du public français, c’est bien la Peugeot 205 GTI. L’auto, sortie en 1984, symbolise le savoir-faire de la marque sochalienne, et l’histoire de la Peugeot 205 Turbo 16 la fera rentrer dans la légende. Légère et maniable, il s’agit d’un véritable plaisir à conduire. Son look avec cette baguette rouge qui ceinture l’auto est particulièrement joli, tout comme le badge “GTI”.

Dans l’habitacle, on retrouve souvent une sellerie demi-cuir. Plusieurs éléments lui donnent un charme fou : volant siglé GTI, les sièges baquets ou encore la moquette rouge qui nous plonge dans l’esprit des années 80. Sous le capot, plusieurs motorisations : 1,6 (115 ch) ou 1,9 litres (130 ch). D’excellentes performances en somme. Pourtant, elle n’est pas forcément la plus puissante de notre liste. Mais il s’agit d’une auto efficace et pointue.

Une auto robuste qui a su endurer les affres du temps. Son statut d’automobile mythique en fond une auto recherchée et particulièrement désirée, ce qui explique une explosion des prix. En effet, une Peugeot 205 GTI peut coûter jusqu’à 30,000 euros (et ce malgré l’absence de direction assistée sur la plupart des versions).

Fiche Technique :
Moteur : 4 cyl  –  Puissance : 130 ch  –  Couple : 161 Nm  –  Poids : 875 kg  –  0-100 km/h : 8,2 s  –  Vmax : 202 km/h
Prix : 3000 – 30 000 €

previous arrow
next arrow
Slider


Porsche 928 (1977)

La concurrente malheureuse de la 911

L’ambition de la Porsche 928 était beaucoup trop grande : remplacer la mythique 911. Les ingénieurs de Porsche ont travaillé d’arrache-pied sur ce modèle afin d’en faire un succès. L’histoire en a décidé autrement. La Porsche 928 est un coupé 2+2 qui se présente d’emblée comme une GT. Elle se veut confortable et facile à conduire. Ses lignes atypiques n’ont pas forcément fait l’unanimité, notamment avec ses phares avant escamotables. Pourtant, une véritable recherche aérodynamique a été effectuée par le constructeur allemand.

Sous le capot, Porsche opte pour un V8 4,5 L. Une forte cylindrée qui permet de développer jusqu’à 240 chevaux. La Porsche 928 n’est pas vraiment appréciée à sa juste valeur, car son châssis procure un équilibre et une mobilité exceptionnelles. Mais c’est bien la 911 qui demeure la voiture Porsche par excellence, ce qui pourra faciliter les recherches de 928 vu que son prix est à la hauteur de son aura.

Fiche Technique :
Moteur : V8  –  Puissance : 300 ch  –  Couple : 385 Nm  –  Poids : 1450 kg  –  0-100 km/h : 6,7 s  –  Vmax : 251 km/h
Prix : 15 000 – 60 000 €

previous arrow
next arrow
Slider


Renault R5 Turbo (1980)

Un classique

La Renault R5 est là depuis 1972. Déjà un succès à l’époque, sa version sportive va faire rentrer ce modèle dans une autre dimension. Pourtant, sa conception n’a pas été de tout repos. Quoiqu’il en soit, en 1980, naît la Renault R5 TURBO, qui jouit d’une carrosserie spectaculaire, uniquement bleu ou rouge à ses débuts. Son charme rétro est irrésistible.

Très légère, avec une maniabilité incroyable, l’auto bénéficie d’une tenue de route particulièrement efficace. L’idée était de construire une véritable voiture de sport abordable, qui pourrait se métamorphoser en bête de compétition (son palmarès en rallye va en ce sens). L’image de Renault en sort redorée, et la marque au losange en avait bien besoin.

L’habitacle est atypique, à commencer par un volant à 2 branches perpendiculaires. Peu d’équipements de série, l’auto est rustique, mais efficace. En effet, sous le capot, on retrouve un moteur turbo en position central arrière, juste derrière les sièges. Symbole de la sportivité, la Renault R5 Turbo a su délivrer des sensations qui ont marqué toute une génération. Elle est de nos jours une des voitures de collections les plus désirées, où émotion, nostalgie, investissement et passion s’entremêlent.

Fiche Technique :
Moteur : 4 cyl  –  Puissance : 150 ch  –  Couple : 210 Nm  –  Poids : 970 kg  –  0-100 km/h : 6,4 s  –  Vmax : 220 km/h
Prix : 20 000 – 60 000 €

previous arrow
next arrow
Slider


Talbot Samba Rallye (1983)

La youngtimer low-cost

Talbot a été rachetée par Peugeot en 1979. Sous l’impulsion de Jean Todt, l’entité Peugeot Talbot Sport a conçu plusieurs véhicules sportifs de série, dont la fameuse Samba Rallye. Cette petite sportive tire son nom d’une danse brésilienne très rythmée, qui colle parfaitement à l’esprit du rallye et de la sportivité. La philosophie de cette auto est de tabler sur le poids plutôt que sur la puissance, et cette formule marche. Formule qui a d’ailleurs été empruntée par la Citroën AX Sport, entre autres.

Mais la Talbot Samba Rallye souffre et vit sous l’ombre de la Peugeot 205 GTI, sortie un an plus tard. Pourtant son look est attirant et elle sait attirer les regards : bandes adhésives typées rallye. La Samba rallye est une voiture pour les petits budgets. Légère, peu puissante, elle est redoutablement efficace. Son comportement routier est sain. Pour en trouver une de nos jours, il faut s’armer de patience. Mais côté budget, vous en aurez pour votre argent ! Atypique, redoutable, joueuse, elle en appelle à votre nostalgie.

Fiche Technique :
Moteur : 4 cyl en L  –  Puissance : 90 ch  –  Couple : 103 Nm  –  Poids : 780 kg  –  0-100 km/h : 11,0 s  –  Vmax : 173 km/h
Prix : 3000 – 6000 €

previous arrow
next arrow
Slider


Volkswagen Golf GTI (1974)

Le mythe de Wolfsburg

La Golf GTI est un véhicule emblématique qui peut symboliser à lui seul toute la mouvance Youngtimers. Pourtant, la tâche était rude : remplacer un autre mythe, la Coccinelle. Mais la GTI de Volkswagen a su s’approprier ce rôle et est considérée par beaucoup comme la véritable instigatrice. Son esthétique est travaillée : bordures rouges sur la calandre, spoiler avant imposant, ailes élargies.

L’habitacle aussi est devenu emblématique, avec un pommeau de vitesse en mode “balle de golf” ou encore le tissu à carreaux écossais. Sous le capot. La Golf GTI est une voiture homogène et fiable. Polyvalente, elle est à la fois pratique au jour le jour, et performante s’il le faut.

Avec plus d’un million d’exemplaires qui seront construits, l’auto a révolutionné le genre et le paysage automobile. Très recherchée, les prix augmentent pour les meilleures versions, prisées parmis les voitures de collection. Par ailleurs, son entretien simple et le fait qu’elle soit peu coûteuse sont autant d’atouts qui jouent en sa faveur.

Fiche Technique :
Moteur : 4 cyl en L  –  Puissance : 110 ch  –  Couple : 137 Nm  –  Poids : 846 kg  –  0-100 km/h : 9,7 s  –  Vmax : 181 km/h
Prix : 3000 – 25 000 €

previous arrow
next arrow
Slider

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.