Mercedes-Benz EQC

Mercedes-Benz EQC, le SUV 100% électrique

Le paysage automobile est en pleine mutation depuis plusieurs années. Peu à peu, les constructeurs entament un virage lent mais certain vers l’électrification de leurs modèles. Jusqu’alors, le constructeur allemand Mercedes-Benz était resté plutôt calme. Toutefois, avec la présentation de son EQC 400, un SUV familial 100% électrique, la marque à l’étoile fait une entrée tonitruante et entame son inéluctable révolution électrique avec le grand public. Dorénavant, tous les constructeurs ou presque se sont lancés.

Esthétiquement, le Mercedes EQC respire la modernité à pleins poumons. Avec un gabarit similaire à celui d’un GLC ou un i-Pace. Une imposante calandre entourée d’un bandeau en noir laqué attire l’oeil. Par ailleurs, deux versions de l’avant sont proposées : calandre traditionnelle (sept barrettes horizontales) et calandre nouvelle (deux barrettes horizontales). Peu importe l’avant, un bandeau lumineux éclairera l’avant et permettra de reconnaître à coup sûr ce véhicule. Les jantes sont aérodynamiques et mettent en exergue la personnalité nouvelle de l’auto. Chose intéressante, il y a fort à parier que ce nouveau langage esthétique sera celui de la gamme électrique à l’avenir.

Niveau motorisation, le Mercedes-Benz EQC propose deux moteurs (un avant et un arrière) avec une batterie lithium-ion de 80 kWh chacun développant jusqu’à 408 chevaux. Le véhicule possède une autonomie de 450 km (ancien cycle NEDC) et pourra être chargé en 40 minutes (batterie de 10 à 80%). Ce modèle proposera une transmission intégrale de série. Niveau performance, la vitesse de pointe est limitée à 180 km/h, ce qui semble assez peu. L’auto bénéficie d’un système de récupération de l’énergie au freinage.

L’habitacle quant à lui est conforme aux attentes que l’on pourrait avoir avec la marque à l’étoile, particulièrement spacieux et élégant. Les lignes semblent beaucoup plus épurées, finis les traditionnels aérateurs ronds. Place au tout-numérique avec une double dalle digitale. Un florilège de gadgets fait son apparition (préchauffer l’habitacle à distance), avec par exemple un calcul du trajet et temps de parcours en fonction des bornes de recharge rapide. Cinq modes de conduite sont disponibles (Comfort, Eco, Max Range, Sport et Individual). Le Mercedes EQC devrait arriver au début de l’année 2019 et sera visible dès le Mondial de Paris. Quand bien même d’autres versions verront très probablement le jour, cela s’annonce plutôt bien chez Mercedes-Benz.

Arrow
Arrow
Slider

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *