Peugeot 508 SW

Peugeot 508 SW

L’élégance et la polyvalence de la 508 SW

La nouvelle Peugeot 508 a été présentée en début d’année. Toutefois, la marque au lion a choisi le Mondial de Paris pour dévoiler la version break du modèle haut-de-gamme, la Peugeot 508 SW.

Ce modèle est particulièrement attendu pour plusieurs raisons. D’une part, il s’agit de capitaliser sur le succès de la berline. D’autre part, la carrosserie break est une des silhouettes les plus appréciées dans le paysage automobile français. Avec un volume de coffre de 530 à 1780 litres (banquette rabattue), la 508 SW est indéniablement une voiture adaptée au chargement. Peugeot a vraisemblablement réussi son pari : confirmer sa montée en gamme tout en garantissant la polyvalence du break. D’ailleurs, les finitions Active, Allure, GT Line et GT permettent d’obtenir le look idéal souhaité.

Esthétiquement, cette 508 SW reprend plusieurs codes de la berline. Par exemple, son avant charismatique et agressif, avec les fameux crocs-LED. La 508 SW reprend également les feux arrière de la berline, avec cet énorme bandeau lumineux de LED tridimensionnels. Les portes sans encadrement rabaissent le modèle, en lui donnant presque plus de sportivité. De profil, et c’est bien ça le plus important, on remarque une lunette arrière inclinée, avec un vitrage très effilé.

À l’intérieur, on retrouve l’i-Cockpit : petit volant, bloc d’instrumentation digitale et écran tactile central (de 8 ou 10 pouces selon la finition choisie). Une multitude de rangements sont présents (accoudoir central, boîte à gants etc…). En d’autres termes, l’intérieur de la 508 SW met en exergue la montée en gamme souhaitée par Peugeot.

Sous le capot, nous retrouvons cinq motorisations possibles. Tout d’abord un bloc essence (180 et 225 chevaux) ou deux blocs diesel : soit le 1,5 BlueHDI (130 chevaux), soit le 2,0 Blue HDI (160 et 180 chevaux). La boîte de vitesse automatique EAT8 est disponible de série sur toute la gamme.

Les prix seront dévoilés pendant le Mondial de l’Auto, toutefois, selon certains journalistes, le break devrait en principe être un peu plus cher que la berline, à partir de 33,600 €. En 2019, nous pouvons espérer de nouvelles motorisations (moins puissantes) ainsi qu’une version hybride rechargeable à deux roues motrices.

Arrow
Arrow
Slider

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *