Pininfarina Battista

Pininfarina Battista

Pininfarina revient en force

Le nom de Pininfarina n’est pas anodin. Mais cette fois-ci, le designer-carrossier est devenu marque automobile, et vient de présenter sa première auto lors du Salon de Genève, la Battista.

Automobili Pininfarina est donc un constructeur italo-allemand, qui a de grosses ambitions, avec la voiture de route la plus puissante au monde. Cette hypercar 100% électrique est ainsi nommée en honneur à Battista “Pinin” Farina, le fondateur de la marque. À Turin, seules 150 unités de la Battista seront construites, et il faudra débourser environ 2 millions d’euros pour se porter acquéreur. Les livraisons sont prévues dès le second semestre 2020 (année des 90 ans du studio de design Pininfarina).

Pininfarina Battista

Il fallait s’y attendre, mais la Battista est une véritable beauté aux caractéristiques incroyables. La silhouette de l’auto est élancée et épurée. La face avant est envoûtante, avec deux phares reliés par une bande lumineuse épousant les formes de l’auto. Le capot avant est séparé horizontalement, ce qui permet une très bonne circulation de l’air, notamment en permettant un appui aérodynamique à haute vitesse. À l’arrière, les larges feux arrière sont situés à l’extrémité de panneaux de carrosserie flottants.

L’habitacle est une véritable bulle tournée vers le conducteur. High tech, mais également ergonomique. De part et d’autre du volant, des écrans tactiles qui distillent des informations sur l’auto.

Pininfarina Battista

Aussi fou que cela puisse paraître sur une auto électrique, Pininfarina annonce avoir travaillé sur la sonorité de la Battista, en jouant avec les flux air et la résonance de la coque en carbone. Impressionnant.

La Battista est une hypercar électrique, avec un système de batteries 120 kWh développé par Rimac, un des grands spécialistes du secteur. Quatre moteurs électriques (un par roue) permettent à la Battista de développer jusqu’à 1900 chevaux pour 2300 Nm de couple grâce à une transmission intégrale adaptative. Des chiffres ahurissants, qui lui permettent d’abattre le 0 à 100 km/h en moins de 2 secondes, avec une vitesse de pointe de 400 km/h. En ce qui concerne l’autonomie, Pininfarina annonce entre 450 et 480 km entre deux charges (sans préciser s’il s’agit du cycle WLTP).

Pininfarina Battista

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.