Rolls-Royce-Cullinan1

Rolls Royce Cullinan : Quand Rolls-Royce se met au SUV !

Voici un modèle qui se faisait attendre depuis quelques années déjà. Le constructeur anglais Rolls-Royce a finalement dévoilé son tout dernier modèle, le Cullinan. Il s’agit du tout premier SUV pour la marque, habituellement habituée aux grandes et longues berlines de luxe. Toutefois, le luxe fait partie de la philosophie de Rolls-Royce, et le Cullinan reprend parfaitement le flambeau. D’ailleurs, le nom du modèle fait allusion au plus gros diamant jamais trouvé. De quoi donner le ton.

Esthétiquement, le Rolls-Royce Cullinan est assez sage. Il ressemble à une Phantom VIII qui aurait été surélevée. D’ailleurs, cette dernière partage sa plateforme avec le Cullinan. Pourtant, l’arrière nous ferait presque penser à un Range Rover, peut-être est-ce la présence du premier hayon chez Rolls-Royce ? Quoiqu’il en soit, le Cullinan est bel et bien un SUV avec un Spirit of Ecstasy sur le capot. Première Rolls-Royce à posséder une transmission intégrale, le Cullinan bénéficie également de quatre roues directrices. En effet, il ne faudrait pas oublier le côté baroudeur d’un SUV : avec son 1,84 m de hauteur et ses 54 cm de garde au sol, l’anglaise n’a pas de quoi pâlir. Quand bien même il ne s’agisse sans doute pas de sa fonction primaire, compte tenu de la clientèle Rolls-Royce (quand bien même celle-ci se soit rajeunie).

Rolls-Royce-Cullinan3
À l’intérieur, le Cullinan célèbre le luxe. Une vitre sépare le coffre de l’habitacle, pour éviter les courants d’air. Plusieurs écrans tactiles, accoudoirs chauffants ou encore bar réfrigéré incorporé sont autant d’éléments qui viennent ajouter du confort. Les propriétaires pourront opter soit pour deux sièges arrières individuels, soit une banquette pouvant accueillir trois passagers. Le module “Viewing Suite” de la Cullinan permet quant à lui d’aménager le coffre. Par exemple, en faisant sortir deux sièges en cuir avec une petite table. Un pic-nic en extérieur, ça vous tente ?

Sous le capot du Cullinan, on retrouve le bloc V12 6,7 L turbo de la Phantom VIII. Celui-ci développe 571 chevaux pour 850 Nm de couple. Suffisant pour déplacer les 2,6 tonnes de ce monstre anglais. Une boîte automatique ZF à 8 rapports, couplée à une suspension hydropneumatique permettent de garantir un confort extrême aux passagers.

Rolls-Royce-Cullinan2

 

Rolls-Royce-Cullinan4

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *